Monde
11:06 28 janvier 2018 | mise à jour le: 28 janvier 2018 à 11:27

L’investiture de Puigdemont est contrecarrée

BARCELONE, Espagne — L’ex-président catalan en exil Carles Puigdemont réclamera bientôt l’autorisation de la part d’un juge espagnol de participer à une séance parlementaire devant constituer un nouveau gouvernement régional, a indiqué un législateur indépendantiste.

Josep Rull a affirmé, dimanche, à une radio catalane, que M. Puigdemont ferait la demande avant la fin de la journée, lundi, pour assister le lendemain au débat sur l’investiture à Barcelone.

La Cour constitutionnelle de l’Espagne a déterminé samedi que M. Puigdemont devait être présent au Parlement s’il voulait avoir l’occasion d’être choisi comme dirigeant régional. Le tribunal a aussi affirmé qu’il devait, pour ce faire, demander l’autorisation d’un juge.

M. Puigdemont s’est rendu en Belgique après qu’une déclaration d’indépendance par le Parlement de la Catalogne le 27 octobre, en violation de la Constitution espagnole, eut été bloquée par Madrid. Il fait face à de possibles accusations de rébellion et de sédition, et serait probablement arrêté s’il revenait au pays.

La décision du tribunal contrecarre les plans de législateurs indépendantistes catalans qui auraient tenté de réélire M. Puigdemont sans qu’il ne soit présent physiquement au parlement, alors que celui-ci se serait probablement adressé à l’assemblée par vidéo.