Monde

L’Asie accueille le Nouvel An lunaire

An Indian man, right, looks on as an ethnic Chinese woman and her children watch a lion dance procession on the first day of Chinese lunar new year in Kolkata, India, Friday, Feb. 16, 2018. People in Asia and around the world are celebrating the Lunar New Year on Friday with festivals, parades and temple visits to ask for blessings. This year marks the year of the dog, one of the 12 animals in the Chinese astrological chart. (AP Photo/Bikas Das) Photo: AP

PÉKIN, Chine — Les habitants de l’Asie et d’autres régions du monde ont organisé vendredi des fêtes et visité des temples pour accueillir le Nouvel An lunaire.

Cette année sera celle du Chien, un des douze signes du zodiaque chinois.

Le parc Ditan, à Pékin, avait été décoré de lanternes rouges. L’interdiction d’utiliser des feux d’artifice en vigueur dans 400 villes chinoises a toutefois donné lieu à des célébrations plus sobres.

Aux Philippines, des cracheurs de flammes se sont exécutés dans les rues de Manille. Des enfants ont utilisé des boîtes et des caisses pour improviser une danse du lion.

Des danses du lion ont aussi eu lieu dans le quartier chinois de la ville japonaise de Yokohama. En Malaisie, un homme incarnant le dieu de la chance a nourri des poissons à l’aquarium de Kuala Lumpur, sous l’oeil intrigué des badauds.

En Corée, les réfugiés de la guerre de 1950-1953 et leurs descendants ont rendu hommage à leurs ancêtres près de la zone démilitarisée qui divise la péninsule.

À Taïwan, des fidèles se sont bousculés pour être le premier à planter un bâtonnet d’encens sur le site d’un temple. Selon la tradition, celui qui y parvient aura une année 2018 heureuse et prospère.

Articles récents du même sujet