Monde
10:36 5 juillet 2019 | mise à jour le: 5 juillet 2019 à 10:36 temps de lecture: 2 minutes

Islande: le plus grand parc national d’Europe classé au patrimoine mondial de l’Unesco

Islande: le plus grand parc national d’Europe classé au patrimoine mondial de l’Unesco
Photo: Wikimedia CommonsLe parc national du Vatnajökull

Tableau de la nature dynamique du feu et de la glace, le parc national du Vatnajökull, classé depuis vendredi au patrimoine mondial de l’Unesco, s’impose dans le sud de l’Islande comme le plus grand parc national d’Europe.

Façonné par ses volcans entourés de champs de lave et autres rivières, le Vatnajökull renferme également en son sein la plus grande calotte glaciaire du Vieux Contient en volume — baptisée du même nom.

Le site protégé — d’une superficie de quelque 14.500 kms2 (soit 14% du territoire islandais)- est «un exceptionnel exemple de l’interaction entre la glace et le feu et de la séparation des plaques tectoniques terrestres», fait valoir l’Unesco.

«Cette reconnaissance de la valeur universelle exceptionnelle du parc national de Vatnajökull profitera à la région et garantira son intégrité, nous sommes tous responsables de sa nature magnifique et de son histoire», s’est réjoui Lilja Alfredsdottir, ministre islandaise de la Culture, contactée par l’AFP.

A elle seule, la calotte glaciaire, qui recouvre un peu plus de la moitié du parc national et 8% du territoire islandais est traversée par plusieurs systèmes volcaniques; elle héberge également deux des volcans les plus actifs de l’île boréale, le Grimsvötn et le Bardarbunga, théâtre de la dernière éruption enregistrée sur l’île, en 2014.

Du haut de ses 2110 mètres, le point le plus élevé d’Islande, le Hvannadalshnjukur, domine la partie sud du glacier. 

Les touristes s’y pressent pour admirer la vue depuis son sommet — quand ils ne sont pas sur le site de Jokulsarlon, la célèbre lagune glaciaire et ses petits icebergs bleu turquoise au pied du glacier.

Le parc, lui, renferme également les Lakagigar -ces cratères du volcan Laki témoins encore fumants de sa puissante éruption en 1783.

Il s’agit du troisième site islandais à rejoindre le patrimoine mondial de l’Unesco, après le parc national de Thingvellir (2004), où est né le plus vieux Parlement du monde, et l’île de Surtsey (2008) au large de l’archipel des Vestmann. 

Articles similaires