Monde
09:19 18 mai 2020 | mise à jour le: 18 mai 2020 à 09:19 temps de lecture: 2 minutes

Projet de vaccin: le laboratoire américain Moderna annonce des «données intérimaires positives»

Projet de vaccin: le laboratoire américain Moderna annonce des «données intérimaires positives»
Photo: Maddie Meyer/Getty ImagesSiège social du laboratoire Moderna à Cambridge dans le Massachusetts

Le laboratoire américain Moderna a annoncé lundi des «données intérimaires positives» de la phase initiale des essais cliniques de son projet de vaccin contre le nouveau coronavirus, sur un petit nombre de volontaires.

Le vaccin, nommé mRNA-1273, a semblé susciter une réponse immunitaire chez huit personnes à qui il avait été administré, de la même ampleur que ce qu’on observe chez ceux qui ont été naturellement contaminés par le virus, selon un communiqué du laboratoire.

Les résultats complets de l’essai de phase 1, la toute première dans le développement d’un vaccin et qui inclut 45 participants dans le cas présent, ne sont pas encore connus.

«Ces données intérimaires de phase 1, bien que préliminaires, démontrent que la vaccination avec mRNA-1273 déclenche une réponse immunitaire de même magnitude que celle causée par une infection naturelle», a déclaré Tal Zaks, directeur médical de Moderna.

L’essai clinique est mené par les Instituts nationaux de santé (NIH), et le gouvernement américain a investi près d’un demi-milliard de dollars dans le projet de Moderna.

Trois groupes de 15 patients ont reçu trois doses différentes du vaccin, en une ou deux fois.

La phase 2, sur un plus grand nombre de personnes, doit commencer prochainement, et selon Moderna, la phase 3, la dernière et plus importante pour valider l’efficacité du vaccin, devrait commencer en juillet.

Des tests menés sur des souris ont séparément montré que le vaccin empêchait le virus de se répliquer dans leurs poumons, selon l’entreprise.

«L’équipe de Moderna continue à se concentrer sur le lancement de l’essai crucial de phase 3 en juillet le plus rapidement et sûrement possible», a déclaré le patron de Moderna, Stéphane Bancel.

Articles similaires