Monde

La Sierra Nevada californienne n’a pas connu d’aussi faibles chutes de neige en 500 ans

USA, California, Yosemite National Park, El Capitan, Fog over mountains Photo: Getty

Les chutes de neige dans la Sierra Nevada – une des principales sources d’eau de la Californie, un État américain en proie à des sécheresses sévères et récurrentes – ont été les plus faibles depuis plus de 500 ans l’hiver dernier, a indiqué une nouvelle étude publiée lundi dans la revue scientifique Nature Climate Change.

L’accumulation de neige dans les montagnes de la Sierra Nevada a à peine représenté 5% de ce qui tombe sur la région en temps normal, accentuant les risques de feux de forêt, asséchant les sources d’eau de l’État et obligeant plusieurs communautés à rationner l’eau.

La neige de la Sierra Nevada représente le tiers de l’eau de surface de la Californie.

Les résultats de l’étude ont pris les scientifiques de court, a indiqué au journal britannique The Guardian Valerie Trouet, enseignante à l’université de l’Arizona et directrice de la recherche.

«La situation actuelle est sans précédent dans toutes les projections que nous avons effectuées au fil des cinq derniers siècles», a expliqué la chercheuse.

L’année 2014 a été la plus chaude jamais enregistrée en Californie. Les températures élevées ont empêché la pluie de se changer en neige, réduisant dramatiquement l’accumulation de neige dans la Sierra Nevada, qui est le plus important réservoir naturel d’eau de l’État.

«Lorsque vous êtes climatologue, au début vous êtes excitée par les résultats. Puis, vous réalisez qu’il n’y a rien d’emballant dans l’extrême précarité de la couche de neige.» – Valerie Trouet, enseignante à l’université de l’Arizona, qui a dirigé l’étude publiée lundi

Articles récents du même sujet