Dalila Awada
03:30 16 janvier 2020 | mise à jour le: 15 janvier 2020 à 23:38

Ni niaise ni stupide: Lettre à Richard Martineau

Ni niaise ni stupide: Lettre à Richard Martineau

Salut Richard,

Une fois de plus, tu nous gratifies d’un texte dans lequel tu uses d’un argumentaire fallacieux. Dans ce texte, tu m’attribues des idées qui sont à mille lieues de mes positions réelles, tout en les assimilant à celles de femmes niaises
et stupides.

Je vais donc répéter: ma position n’a jamais été de défendre le voile comme tu le prétends, mais bien de défendre la liberté des femmes de choisir de quelle façon elles veulent se vêtir. Ça implique de ne PAS se faire imposer le port du voile. Je répète aussi qu’on peut tout à fait critiquer – et même haïr – ce vêtement, mais que cela ne justifie pas qu’on canalise cette haine vers les femmes qui le portent.

Mais, fidèle à tes habitudes, tu écartes les nuances qui desservent ton propos.

Depuis 2013, tu n’as cessé de chercher à me léser. Comme tu es toi-même moins niais que certains le pensent, tu as compris assez vite que ce sont précisément les femmes comme moi qu’il fallait décrédibiliser, puisque je n’ai rien du cliché de la femme voilée intégriste et aliénée que tu entretiens avec acharnement.

Depuis 2013, tu n’as cessé de chercher à me léser.

Tu le sais bien que je ne suis pas tellement différente d’une autre Québécoise. Et ça, ce n’est pas bon pour ton fonds de commerce.

Le texte dans lequel tu me mentionnes m’a d’abord fâchée. Je ne le cache pas. Je suis fâchée et dégoutée de la malhonnêteté continuelle de tes attaques.

Mais rapidement, la colère a laissé place à la pitié. Après tout, ta position n’a rien d’enviable.

Tu es victime de ta haine envers celles et ceux qui sont différent.es de toi.

Victime de ta lecture simpliste du monde.

Victime de tes stéréotypes.

Victime de ta fermeture.

Victime de ton incapacité à penser la complexité humaine et sociale.

Alors que tu as toutes les ressources nécessaires pour enlever tes œillères, tu t’accroches hargneusement à des raisonnements faciles et dichotomiques.

On pourrait en rire si tes tribunes n’étaient pas aussi nombreuses et n’avaient pas une aussi grande portée. On pourrait ignorer ton œuvre si on ne vivait pas à une époque où la haine anti-musulman.e est à ce point omniprésente et où ses conséquences sont si dévastatrices.

De manière générale, je m’explique bien mal le plaisir sournois que tu sembles prendre à varger encore et encore sur des groupes marginalisés au Québec.

Qui profite de la confusion que tu contribues à entretenir?

Pour ma part, je ne prétends pas être parfaite, ni à l’abri de la critique. Loin de là. Mais je tente de ne pas m’enfermer dans des certitudes, d’être à l’écoute, de rectifier mes propos quand c’est nécessaire.

Je cherche sans cesse à approfondir mes réflexions et à tenir compte des différentes couches de complexité qui caractérisent les réalités sociales et individuelles sur lesquelles je me prononce. La question du voile ne fait pas exception: elle est complexe.

Et ma pensée sur le sujet est infiniment plus profonde, étoffée et nuancée que tu ne le prétends.

Alors non, je ne me trouve ni niaise ni stupide. Et je crois que toi non plus. C’est bien pour cela que ma présence t’importune autant.

Articles similaires

12:12 15 mai 2019 | mise à jour le: 15 mai 2019 à 12:12
Intégristes