Opinions
10:02 7 juillet 2020 | mise à jour le: 7 juillet 2020 à 10:03 temps de lecture: 3 minutes

Réorienter la politique étrangère

Réorienter la politique étrangère

Monsieur le premier ministre du Canada,

Chefs des différents partis d’opposition aux Communes,

Au cours des dernières semaines, des milliers de Canadiens ont ressenti un devoir moral d’exprimer le souhait en diverses pétitions que la Norvège et l’Irlande soient préférés à leur propre pays dans l’obtention d’un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies. Le vote mondial les a écoutés. Le moment nous semble donc venu de vous proposer l’analyse des neuf questions suivantes dans le but de réorienter la politique étrangère canadienne.

Comment faire en sorte qu’elle se concentre sur la paix, le désarmement et la lutte contre les inégalités mondiales selon les principes de la charte de l’ONU?

Comment la rendre moins dépendante de l’influence de Washington?

Comment s’assurer qu’elle respecte et fasse respecter en notre pays tous les traités internationaux protégeant les droits des Autochtones?

Comment l’articuler en défense des droits humains universels, tant ceux des Palestiniens que des Kurdes, des Yéménites, etc.?

Comment faire en sorte qu’elle réduise les émissions de gaz à effet de serre canadiens, comme elle s’y est engagée lors de la COP21 (Paris décembre 2015)?

Comment cesser son soutien diplomatique à nos exportateurs d’armes et aux sociétés minières canadiennes bousculant les lois de pays où elles opèrent?

Comment faire cesser ses sanctions économiques à l’égard de 20 pays en irrespect du droit international et sa jonction au Groupe de Lima voulant évincer le gouvernement du Venezuela reconnu par les Nations Unies, en violation du principe de non-intervention dans les affaires intérieures des autres pays?

Pourquoi conserve-t-elle son appui à l’OTAN qui menace le monde avec sa politique d’expansion impérialiste et ses armes nucléaires et pourquoi n’adhère-t-elle pas au Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN-ONU 2017)?

Pourquoi n’appelle-t-elle pas le ministère de la Défense à changer ses priorités militaristes (100 milliards de dollars investis en F-35 et en navires de guerre Irving/Lockheed Martin), alors que les besoins sont en interventions de types Casques bleus et Croix-Rouge (aide aux populations civiles affectées en CHSLD, évacuations à faciliter à la suite de tremblements de terre, inondations, feux de forêt, ouragans, tempêtes de verglas, ruptures de pipelines, etc.)?

Profitons de ce moment pour inaugurer une nouvelle ère dans laquelle les politiques de notre gouvernement à l’étranger reflèteront le désir des Canadiens.

Pour ajouter son nom à la liste, écrire à signatures@artistespourlapaix.org

Pierre Jasmin, artiste pour la paix et professeur honoraire UQAM et une vingtaine de signataires

Articles similaires