Opinions
09:20 24 août 2020 | mise à jour le: 24 août 2020 à 09:20 temps de lecture: 2 minutes

En mémoire de Diane Guilbault, grande féministe québécoise

En mémoire de Diane Guilbault, grande féministe québécoise

Merci, Diane Guilbault d’avoir défendu avec autant de sensibilité et d’intelligence la dignité et les droits des femmes, de toutes origines, au Québec.

En tant que féministe universaliste, Diane Guilbault a été de tous les combats pour la laïcité au Québec. Déjà, à la sortie du rapport Bouchard-Taylor, qu’elle qualifiait de rendez-vous manqué pour les femmes, elle écrivait:

«Le vrai clivage n’est pas entre Québécois.es et néo-Québécois.es, mais bien entre les personnes qui préconisent la loi civile pour gérer le vivre-ensemble et celles qui préfèrent des lois dites divines, entre démocrates et intégristes religieux, peu importe leur lieu de naissance.»[1]

Puis, inlassablement, elle s’investit, publie Démocratie et égalité des sexes aux éditions Sisyphe (2008), contribue à l’essor de PDF Québec et participe activement à toutes les commissions parlementaires d’intérêt pour l’avancement des droits des femmes. Selon elle:

«Pour conserver leurs acquis, les femmes doivent poursuivre leur combat en gardant en tête l’objectif fondamental du féminisme: l’émancipation de toutes les femmes. Il faut reconnaître que certaines règles sont discriminatoires (…)»[2]

Mme Guilbault pratique un féminisme qui défend l’égalité entre les femmes et les hommes, l’autonomie financière des femmes, l’appropriation de leur corps et l’accès des femmes aux postes de direction. Son apport exceptionnel est reconnu de toutes et de tous.

Pour elle, la laïcité de l’État offre un rempart contre les pratiques religieuses sexistes, essentiel à l’atteinte d’une égalité réelle entre les sexes. C’est en partenariat avec les hommes qu’elle défend la laïcité de l’État au Québec pour ainsi parachever un des grands défis de la Révolution tranquille et atteindre une égalité de faits entre les sexes.

Elle aura contribué, grâce à sa ténacité et son implication sociale exceptionnelle, à l’amélioration de l’égalité de faits entre les femmes et les hommes au Québec.

Merci Mme Guilbault, vous êtes une source d’inspiration pour nous toutes et tous.

Marie-Claude Girard, féministe universaliste

Articles similaires

05:00 11 avril 2019 | mise à jour le: 11 avril 2019 à 09:34 temps de lecture: 4 minutes
Pas en mon nom, svp