Santé
10:56 17 novembre 2020 | mise à jour le: 17 novembre 2020 à 16:42 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: les Québécois plus enclins à se faire vacciner que les autres provinces

COVID-19: les Québécois plus enclins à se faire vacciner que les autres provinces
Photo: Joe Raedle/Getty Images

Les Québécois sont plus nombreux à vouloir se faire vacciner face aux autres provinces canadiennes. C’est ce que révèle un sondage réalisé par la firme Léger, mené auprès d’un échantillon de 1522 Canadiens et 1003 Américains.

À la question «Lorsqu’un vaccin contre la COVID-19 approuvé par Santé Canada sera disponible pour la population et qu’il sera gratuit, avez-vous l’intention de vous faire vacciner?», les Québécois ont répondu oui à 73%. Soit un peu plus que la moyenne canadienne qui est à 69%.

Ce coup de sonde va dans le même sens qu’un sondage mené en ligne au début du mois de juin. En effet, les résultats revèlaient qu’environ 68% des Québécois accepteraient un vaccin.

Un vaccin pour bientôt?

Ces résultats surviennent une semaine après l’annonce d’un vaccin efficace à plus de 90% des firmes pharmaceutiques Pfizer et BioNTech.

Selon les résultats préliminaires, l’immunité serait obtenue 7 jours après la seconde dose et 28 jours après la première dose.

Une fois encore, les Québécois se montrent enthousiastes. Parmi les répondants de la province, 61 % seraient prêts à recevoir les deux doses du vaccin sur une période de deux semaines. En comparaison, 56 % des Canadiens sont prêts à faire de même.

Les Québécois sont aussi plus nombreux (48%) à être en faveur de la vaccination obligatoire que le reste du Canada (42%).

Par ailleurs, les experts s’entendent pour dire que le taux de reproduction (R0) de la COVID-19 demeure assez bas pour limiter l’évolution de la pandémie.

Donc, si 70% à 80% de la population est vaccinée, cela suffit pour atteindre le niveau d’immunité collective qui arrête ou ralentit la propagation de la maladie.

Psychologie de l’acceptation du vaccin

Selon le chercheur en comportement sanitaire de l’Université méthodiste du Sud, Austin Baldwin, comprendre la psychologie de l’acceptation des vaccins est essentiel pour convaincre la majorité des Américains de se faire vacciner contre la COVID-19.

«Pour choisir de se faire vacciner contre la COVID-19, les individus doivent avoir une perception de la gravité du virus, qu’un vaccin sera efficace et croire qu’ils risquent de contracter la maladie», dit-il.

Pour ce faire, vaut mieux être transparent avec l’individu et l’aider à se souvenir des informations en lui posant des questions.

«Oubliez la propagande à l’ancienne et les instructions comme vous devriez, ajoute Baldwin. Le fait de poser des questions augmente la probabilité que les gens s’engagent activement avec l’information au lieu d’être des participants passifs.»

Articles similaires