Techno

Google Maps pourrait bientôt intégrer le stationnement

Photo: Maxime Johnson

Est-ce qu’il sera facile ou difficile de se stationner une fois arrivé à destination? Voilà une question à laquelle Google Maps pourrait bientôt répondre, selon ce qui a été aperçu dans une version bêta de l’application. Une excellente idée, du moins en théorie, surtout pour ceux qui considèrent plusieurs moyens de transport avant de se déplacer.

La nouvelle fonctionnalité de Google a été aperçue par le site Android Police dans la version beta 9.44 de Google Maps. Le logiciel indique parfois dans cette version de développement l’état du stationnement à l’arrivée, en inscrivant s’il sera facile, moyen ou difficile de trouver un endroit pour son véhicule. Notons que la fonctionnalité ne semble fonctionner qu’à certains endroits seulement pour l’instant (nulle part à Montréal, selon les tests que j’ai effectués).

L’outil est moins précis que la fonctionnalité similaire du logiciel Waze lancée l’année dernière, qui indique pour sa part des adresses exactes où se rendre, grâce aux données de l’entreprise INRIX. Malheureusement, les indications de Google Maps semblent aussi générales, et non en temps réel, ce qui réduit considérablement l’intérêt de la chose.

Avec sa grande banque d’utilisateurs, Google Maps pourrait toutefois éventuellement offrir assez facilement une estimation du temps de stationnement plus précise, simplement en analysant le temps entre l’arrivée des utilisateurs près de leur destination et le moment où ils quittent leur véhicule.

Il s’agirait d’un outil particulièrement utile, notamment dans les villes où les offres de transports se multiplient. À Montréal, quelqu’un qui souhaite se rendre à un endroit peut prendre son véhicule, mais aussi le transport en commun, un service d’autopartage comme Car2Go, le taxi, Uber, Bixi, etc.

S’ils savent à l’avance qu’il faut ajouter de 10 à 15 minutes à la durée du trajet le temps de trouver un stationnement, plusieurs personnes pourraient opter pour laisser leur voiture à la maison et se tourner vers d’autres moyens de transport, potentiellement plus écologiques.

La fonctionnalité mise à l’essai par Google avec la version bêta de Google Maps est un bon premier pas, mais espérons maintenant que l’entreprise profitera des ressources et des outils à sa disposition pour en développer une version plus complète (et plus utile).

Articles récents du même sujet