Techno

Olympiques de Pékin: plusieurs cyberdissidents arrêtés

Quelques semaines avant l’ouverture des Jeux
olympiques de Pékin, le gouvernement chinois vient d’arrêter un
important cyberdissident, rapporte Reporters sans frontières (RSF).

Du
Daobin était en probation depuis 2004 pour avoir soutenu un autre
cyberdissident, Liu Di. Le blogueur était confiné depuis ce temps dans
sa maison de la province de Hebei, au centre du pays.

Le gouvernement l’a accusé cette semaine d’avoir brisé sa probation
en publiant, sans autorisation, des articles dans des médias étrangers
et d’avoir reçu des invités à sa demeure.

Selon RSF, Du Daobin est le troisième blogueur à être arrêté de la
sorte depuis les dernières semaines. Un quatrième cyberdissident, Ye
Guozhu, devait être libéré cette semaine, mais sa peine
d’emprisonnement a été prolongée indéfiniment.

« Le gouvernement chinois veut des jeux pacifiques, mais utilise
pour se faire des méthodes contradictoires aux valeurs qu’il prétend
défendre », a déclaré la directrice générale de l’organisme Human
Rights in China, Sharon Hom.

Rappelons que le Comité international olympique (CIO) estime de son
côté que la Chine respectera ses engagements d’être moins répressive
envers ses citoyens. Le CIO soutient que le pays communiste a autorisé
la présence de plus de 21 000 journalistes étrangers lors des Jeux
olympiques et qu’ils pourront couvrir des sujets autres que les
compétitions sportives. Le comité soutient que la pression médiatique
sera alors trop grande pour que la Chine puisse encore pratiquer la
censure.


Articles récents du même sujet