Soutenez

France: autant de téléchargements illégaux de films que d'entrées en salles

Il y aurait chaque jour en France autant de
téléchargements illégaux de films que d’entrées dans les salles de
cinéma, soutient une association défendant les intérêts des entreprises
de divertissement.


Selon
l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA), 450
000 films seraient téléchargés illégalement chaque jour, autant que le
nombre d’entrées en salles.

Pour en arriver à ce constat, l’ALPA a surveillé le trafic depuis la
France avec les principaux réseaux de poste-à-poste (P2P) basés à
l’étranger entre les mois de novembre 2007 et de juin 2008.
L’observation portait sur les 100 films français et étrangers (traduits
en français) les plus piratés, qui représentaient environ 90 % des
téléchargements illégaux.

L’ALPA a constaté que la moyenne quotidienne des téléchargements
illégaux était de 450 000, ce qui représente selon l’organisme plus de
14 millions de téléchargements chaque mois. Le sommet a été atteint en
décembre 2007, lorsque 526 000 actes de piratage cinématographique ont
été recensés chaque jour.

«Bienvenue chez les Ch’tis» est actuellement en tête des films les
plus piratés avec 9 800 téléchargements quotidiens. Le film était sur
les réseaux P2P quatre jours après sa sortie dans les salles de cinéma
françaises, au début du mois de mars.

Afin de convaincre les internautes de ne pas télécharger des films
illégalement, l’ALPA rappelle que les serveurs P2P sont souvent saturés
et ne répondent qu’à 40 % des sollicitations.

L’ALPA a d’ailleurs réitéré son appui à la proposition faite en juin
par le gouvernement français d’envoyer des avertissements aux
internautes qui téléchargent illégalement du contenu, allant même
jusqu’à suspendre l’abonnement Internet aux récidivistes.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.