Techno

La techno s'allie à Hollywood pour élaborer un standard «portatif» de fichiers de film

D’importantes entreprises
techno et les studios hollywoodiens se sont associés au sein de
l’organisation Digital Entertainment Content Ecosystem (DECE), pour
élaborer un nouveau standard numérique et ainsi tenter de repousser les
problèmes de compatibilité des fichiers de films avec les différents
appareils de visionnement disponibles sur le marché.

Un film répondant au standard de la DECE
permettrait aux consommateurs de se procurer une copie (achat ou
location) tout en étant assuré qu’elle sera compatible avec n’importe
quel type appareil approuvé par la DECE.

La DECE propose un système suivant lequel la preuve de l’achat ou de
la location d’un fichier de film par un consommateur serait stockée en
ligne. Ainsi, un consommateur pourrait détenir une copie de ses films
Blu-Ray sur un support physique et une autre stockée en ligne.

Ce système de stockage en ligne permettrait donc à un internaute de
se créer sa propre vidéothèque virtuelle. Depuis n’importe où dans le
monde et sur n’importe quel appareil connecté et compatible avec le
standard DECE, le consommateur pourrait écouter ses films numériques.
Bien qu’il ne soit question pour l’instant que de fichiers de films, le
même système pourrait éventuellement s’appliquer aux livres numériques
et aux jeux vidéo.

Par l’intermédiaire de la DECE, cinq des plus grands studios
d’Hollywood (Warner Brothers, NBC Universal, Sony, Paramount et Fox –
Walt Disney est le grand absent) se sont donc associés à des
entreprises techno (Microsoft, Cisco System, Comcast, Intel, Best Buy,
etc.).

Leur objectif est d’éviter que les consommateurs ne boudent l’achat
ou la location de films numériques, à cause d’une incertitude quant à
la compatibilité du format avec leurs appareils. Cette dernière étant
garante de la portabilité et du transfert des films sur différents
appareils de lecture.

Par exemple, comme le rappelle le site CNet,
un fichier de film téléchargé par le biais du site blockbuster.com ne
pourra pas être lu par une HDTV de Sony et une vidéo d’iTunes ne peut
être visionnée qu’à l’aide de dispositifs dotés des logiciels d’Apple.

Cette annonce prend toute son importance quand on sait à quel point
les entreprises se livrent une concurrence féroce pour développer des
gammes de dispositifs de plus en plus performants et complets,
autorisant la lecture de films.

La DECE dévoilera les détails techniques de son système au cours des
prochains mois et les premiers dispositifs et services compatibles avec
leur standard pourraient apparaître sur le marché dès le début de 2011.

Articles récents du même sujet