Techno

Google et Facebook lancent leur propre service de raccourcissement d'URL

Google a lancé une nouvelle
version bêta de sa barre d’outils (7.0) et de FeedBurner, qui
s’accompagnent d’un service de raccourcissement d’URL, nommé Google URL
Shortener. Le service similaire qui sera proposé par Facebook, à partir
du domaine fb.me, ne réduira que les adresses des pages de son site.

Le nouveau service annoncé par Google vise à
favoriser le partage de liens sur des réseaux sociaux tels Twitter.
«Les gens partagent beaucoup de liens en ligne. Ceci est
particulièrement vrai depuis que les sites de microblogues comme
Twitter ont gagné en popularité», affirme Google dans son communiqué.

Le côté pratique d’une URL raccourcie est qu’elle laisse aussi plus
de place dans un message – comme un tweet limité à 140 caractères –
pour écrire sa pensée ou son information. D’après Google, un service de
raccourcissement intégré à la barre d’outils (Internet Explorer et
Firefox) et à FeedBurner accélèrera le processus de partage et d’envoi
de liens. Il empruntera le domaine goo.gl.

Avec le service de Google – qui serait stable, rapide, sécurisé
contre les logiciels malveillants et les pourriels – une URL raccourcie
prend cette forme: http://goo.gl/XXX. Le service de raccourcissement de
Facebook, bien qu’il ne soit pas encore officiel, devrait être annoncé
à court terme.

Cependant, ce service n’est pas accessible depuis le navigateur de
Google, il l’est seulement depuis la barre d’outils et FeedBurner.En
fonction de sa popularité, le «raccourcisseur» de Google sera offert à
une audience plus étendue.

D’autres services de raccourcissement d’URL existent comme Bit.ly,
le service proposé par défaut sur Twitter et TinyURL. D’ailleurs, la
popularité de ce service est telle, que Bit.ly affirme avoir offert 2,1
milliards de liens raccourcis en novembre 2009, comparé à 11,8 millions
pour la même période en 2008.

Articles récents du même sujet