Vivre ensemble

DÉGUISE. TOI. PAS. EN. INDIEN.

Photo: Aleksandar Nakic/iStock

CHRONIQUE – À deux semaines de l’Halloween, j’espère que je n’ai pas à vous le rappeler, mais: Pouvez-vous, s’il vous plaît, ne pas vous déguiser en Autochtone? 

Ça fait des années qu’on vous rebat les oreilles avec cette demande, que ce soit Melissa Mollen Dupuis dans ses chroniques à Espaces Autochtones ou Maïtée Labrecque-Saganash dans ce même journal il y a quelques années

Y’a donc plus moyen de pouvoir encore plaider l’ignorance: 

DÉGUISE-TOI. PAS. EN. INDIEN*. 

Nous ne sommes pas un costume, notre culture n’est pas un déguisement. Et ça vaut aussi pour les autres cultures, pas juste la mienne. 

Vos fausses coiffes sont un affront sur toute la ligne. 

C’est de l’appropriation culturelle. 

De l’appropriation culturelle, c’est lorsqu’une personne, généralement de la culture dite «dominante», aka les Blancs, utilise à des fins personnelles des éléments d’une autre culture au détriment de ces personnes. 

Je les ai toutes entendues les excuses. T’as beau adorer notre culture, tu ne vis pas la même réalité que la nôtre. Vous croyez peut-être nous honorer, mais ce n’est pas le cas. De grâce, prenez deux secondes pour réfléchir au mal que vous faites, même si vos actions partent d’une bonne intention. 

Il n’y a pas 30 ans, il nous était encore interdit de pratiquer notre religion et nos coutumes. Alors que, de nos jours, puisque c’est trendy, on se permet de s’approprier hors contexte des éléments de notre héritage spirituel et culturel. 

Il y a eu aussi le tollé des écoles primaires où on fabriquait de fausses coiffes en chantant et en dansant Ani Couni Chaouani (chanson qui, en passant, raconte l’histoire d’un Autochtone suppliant en agonie qu’il n’a plus rien à boire ni à manger après s’être tout faire prendre par les colonisateurs)… Ce n’est pas parce que c’est dans un contexte éducatif que c’est chill. 

Mais ne voyez pas là-dedans une demande de ne pas participer ou d’échanger avec nous. Il y a juste d’autres façons de découvrir et d’honorer notre culture, dans le respect notamment. 

On veut vous voir dans nos Pow-wow, on veut que vous achetiez des bijoux et de l’art autochtones. Portez fièrement vos boucles d’oreilles perlées achetées directement chez nos artisans. 

Par contre, je ne suis pas «honoré» par un dude chaudaille dans un party, déguisé de façon caricaturale. Je ne le suis d’ailleurs pas non plus par une femme qui hypersexualise notre culture en se costumant en Poca-hottie! Considérant le fait que cette hypersexualisation tue, comme en témoigne le mouvement pour les Femmes Autochtones Assassinées et Disparues, garde-toi donc juste une petite gêne… 

Déguise-toi en sexy bouteille de ketchup ou en peinture abstraite si tu veux, il y a des milliers de choix différents, autres qu’une culture… Ah pis passe une bonne Halloween! 

*Je me réapproprie le terme indien, so don’t come for me.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet