Sports

Le chien de Shaw

Montreal Canadiens' Andrew Shaw, left, encourages the crowd as he fights with Washington Capitals' Nathan Walker during second period NHL pre-season hockey action Tuesday, September 27, 2016 in Montreal. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz Photo: Ryan Remiorz/La Presse Canadienne

Tout de suite après l’acquisition d’Andrew Shaw par Canadien au début de l’été, l’ancienne vedette de Canadien et de Head & Shoulders, Vincent Damphousse, déclarait «que Shaw, c’t’un gars qui a beaucoup plus de chien» que Lars Eller.

Un pitbull
On a pu voir cette semaine que Shaw avait bel et bien du chien. Mais c’est le genre de chien que nous ne sommes pas très certains d’aimer. Plutôt un pitbull qu’un chien saucisse, disons.
En plus d’écrapoutre un gars dans la bande, de dos, Shaw a livré un furieux combat d’une main tout en haranguant la foule de l’autre afin qu’elle l’appuie dans sa démarche visant à casser le nez de son adversaire.

«Depuis quelques années, la transparence de l’équipe a été mise en lumière.» – Marc Denis

Jouer au hockey
Après la partie, Michel Therrien a déclaré ceci: «Tu regardes les deux gars qu’on est allés chercher cet été, Shaw et Radulov : une chose qui me saute aux yeux, y sont venus pour jouer au hockey.» On vous rappelle, au cas où vous l’auriez oublié, que le même Shaw venait d’écrapoutre un gars dans la bande, de dos, en plus de livrer un furieux combat, etc.

Ce n’est pas exactement ce qui nous vient en tête lorsqu’on parle de «jouer au hockey». Ça ressemble plutôt à une bagarre de ruelle. Et c’est sans compter que Shaw a déjà été suspendu pour avoir tenu des propos homophobes sur la glace.

Nous n’irions pas jusqu’à recommander la stérilisation pour Shaw, comme dans le cas des pitbulls, mais peut-être qu’une muselière pourrait l’aider à contenir sa rage. Ça ne semble toutefois pas être dans les plans de Michel Therrien…

Articles récents du même sujet