Sports
09:56 26 novembre 2018 | mise à jour le: 26 novembre 2018 à 09:56 temps de lecture: 2 minutes

Nurmagomedov envisage une réconciliation

Nurmagomedov envisage une réconciliation
Photo: Pavel GolovkinPavel Golovkin / The Associated Press

MOSCOU — Le champion de l’UFC, Khabib Nurmagomedov, a affirmé qu’il envisage une réconciliation avec Conor McGregor malgré l’âpre querelle qui a entouré leur combat de championnat le mois dernier.

Les deux combattants ont eu un échange musclé avant leur combat du 6 octobre et Nurmagomedov a déclenché une bagarre avec l’équipe de McGregor après avoir remporté la victoire par soumission.

«Tout est possible. De la même façon que nous nous sommes querellés, nous pourrions nous réconcilier», a soutenu Nurmagomedov.

Il a ajouté qu’il ne savait pas comment il réagirait quand il reverrait le combattant irlandais, en disant «qui sommes-nous pour ne pas nous pardonner quand le Tout-Puissant nous pardonne?»

Nurmagomedov a déclaré qu’il préférerait un combat avec Floyd Mayweather fils — sans préciser comment cela pourrait être possible — plutôt que contre Tony Ferguson, l’option privilégiée par l’UFC.

«Pour l’héritage et pour l’aspect financier, ainsi que l’intérêt sportif, je pense que le combat contre Mayweather est beaucoup plus intéressant, a précisé Nurmagomedov, ajoutant que toute négociation en ce sens doit attendre sa comparution devant la Commission athlétique du Nevada, le 10 décembre, à la suite de ses gestes en marge du combat contre McGregor. La commission doit d’abord terminer son travail et nous discuterons ensuite.»

Musulman convaincu, Nurmagomedov est devenu une voix conservatrice de plus en plus influente en Russie, critiquant certains aspects de la vie nocturne dans sa région d’origine, le Daghestan. Après avoir pris leur retraite, de nombreux athlètes russes se sont lancés en politique, notamment le boxeur poids lourd Nikolai Valuev, maintenant membre du parlement, mais Nurmagomedov a déclaré qu’il n’envisageait pas de se joindre à eux.

«J’essaie de rester à l’écart de tout ça, a-t-il dit. L’essentiel est d’avoir le désir d’aider les gens et il n’est pas nécessaire d’être député pour le faire.»

Articles similaires