Sports

En un an, le Canadien a transformé son visage

En un an, le Canadien a transformé son visage
Photo: Graham HughesGraham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le 16 décembre 2017, le Canadien de Montréal et les Sénateurs d’Ottawa avaient rendez-vous dans un contexte enchanteur: le stade de la Place TD, dans la capitale du pays, pour un duel en plein air. Par un froid sibérien, les hommes de Claude Julien avaient été blanchis 3-0 dans ce qui allait devenir le dernier match de la saison de Shea Weber et le début d’une descente vers les bas-fonds du classement général de la Ligue nationale de hockey.

Un an plus tard, la formation montréalaise montre un tout autre visage, celui d’une équipe tenace qui ne se laisse jamais abattre. Elle l’a clairement démontré samedi soir en défaisant les Sénateurs pour la troisième fois depuis le 4 décembre, 5-2 au Centre Bell.

Pourtant, ce ne sont pas les moments d’adversité qui ont manqué lors de ce match. Tôt en première période, le Canadien a vu les Sénateurs porter le score 1-1 sur un but que Claude Julien a contesté pour obstruction à l’endroit de Carey Price. Un but qui, de surcroît, est survenu seulement 20 secondes après que Matthew Peca eut donné l’avance à la troupe montréalaise.

Il y a aussi le fait que le Canadien faisait face à un recul de 1-2 après 40 minutes, malgré 28 tirs vers Mike McKenna, un gardien de 35 ans qui comptait seulement 30 matchs d’expérience dans la LNH.

Et, bien sûr, il y a eu ce fameux but refusé à Phillip Danault parce que l’un des deux officiels a jugé que Artturi Lehkonen en avait mis plus que le client en demandait après avoir été accroché par Thomas Chabot.

«L’une des choses importantes, c’est que nous n’avons jamais laissé la frustration s’emparer de nous ce soir (samedi)», a déclaré Brendan Gallagher.

«Même si nous tirions de l’arrière, alors que nous avions le sentiment d’avoir joué deux bonnes périodes, nous nous sommes dit les bonnes choses et nous avons gardé la bonne attitude. Si nous maintenons le cap et que nous persévérons, de bonnes choses vont finir par arriver. C’est sûr que nous n’avons pas apprécié le but refusé. Toutefois, nous avons répliqué de la bonne façon, et c’était important en tant qu’équipe.»

Il y a un an, un seul de ces trois événements aurait pu suffire pour couper les jambes du Canadien. Samedi, non seulement les joueurs du Canadien avaient toutes leurs jambes, ils avaient le pied sur l’accélérateur, et l’accélérateur bien au fond.

«Nous sommes une équipe qui joue pendant 60 minutes, qui est capable de comprendre, que ce soit 3-2 pour nous, 2-1 l’autre côté, qu’il faut jouer de la même façon, a noté Jonathan Drouin. L’année passée, il y a eu des matchs où nous menions 3-1, nous restions assis sur cette avance et nous laissions nos adversaires faire pas mal ce qu’ils voulaient. L’attitude a beaucoup changé.»

À la suite de leur victoire contre les Sénateurs, leur sixième à leurs huit dernières sorties, les joueurs du Canadien totalisent sept points de plus — 39 contre 32 — à la même date et après le même nombre de parties que l’année dernière.

Avant les matchs de dimanche soir, le Tricolore détenait le septième rang dans l’Association Est, comparativement au 12e échelon il y a un an. Soudainement, il n’accuse que cinq points de retard sur les puissants Maple Leafs de Toronto, deuxièmes dans la section Atlantique, et n’est qu’à quatre points des Sabres de Buffalo, qui ont pourtant gagné dix matchs consécutifs entre les 8 et 27 novembre.

«Une saison comme celle que nous avons connue l’année dernière n’a rien de bien agréable, mais il faut en retirer quelque chose, a souligné Gallagher. Il peut y avoir des moments importants lors d’un match, comme lorsqu’une décision va contre vous comme ce soir (samedi). Nous avons réagi de la bonne façon. Plus souvent qu’autrement cette année, lorsque nous avons été victimes d’un but, nous avons bien répondu. Je pense que nous sommes plus forts mentalement cette saison.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *