Sports

Une victoire des Ravens et ils seront des séries

Kelvin Kuo / The Associated Press Photo: Kelvin Kuo
David Ginsburg - The Associated Press

BALTIMORE — Les Ravens de Baltimore ne pouvaient espérer un meilleur scénario à quelques jours de leur duel contre les Browns de Cleveland.

«Au début de la saison, nous voulons tous espérer contrôler notre destinée et remporter le championnat de notre section en gagnant notre dernier match», a rappelé l’entraîneur-chef John Harbaugh plus tôt cette semaine.

La situation serait encore plus idéale s’il s’agissait des mêmes Browns qui ont complété la saison 2016 avec un dossier de 1-15 avant de perdre leurs 16 parties l’année dernière.

Les Browns (7-7-1) ont récolté cinq victoires à leurs six dernières sorties et ont gagné leurs trois derniers matchs. Désireux d’enregistrer une première campagne victorieuse depuis 2007, et fébriles à l’idée de jouer les trouble-fêtes contre l’équipe qui a quitté Cleveland vers Baltimore après la saison 1995, les Browns ont plusieurs sources de motivation pour vaincre les Ravens (9-6).

«C’est certain que nous aimerions gagner ce match et clore la saison sur une note très, très positive, a affirmé le quart recrue Baker Mayfield. Le fait de gâcher les espoirs d’une équipe de participer aux séries éliminatoires, c’est une source de motivation, également.»

Gregg Williams, l’entraîneur-chef par interim des Browns, qui a remplacé Hue Jackson à la fin du mois d’octobre, considère ce duel contre les Ravens comme étant «le match éliminatoire» de son équipe.

Les conseils de Williams et le jeu hors pair de Mayfield ont aidé les Browns à renverser la vapeur. Le 7 octobre, les Browns ont défait les Ravens 12-9 en prolongation, alors que Jackson était encore leur entraîneur-chef et que Joe Flacco était le quart des Ravens.

Un mois après ce rendez-vous, le quart Lamar Jackson a délogé Flacco, la défensive est devenue plus étanche et grâce à une séquence de cinq victoires en six sorties, les Ravens ont doublé les Steelers de Pittsburgh au premier rang de la section Centrale de l’Association américaine.

Voilà que les Ravens sont en bonne posture pour mettre fin à une disette de trois saisons sans participer aux séries éliminatoires.

Il s’agit d’une position familière pour les Ravens, qui ont gâché une situation en tout point identiques l’an dernier lorsqu’ils ont accordé un touché de dernière minute aux Bengals de Cincinnati.

«Il n’y a pas de doute que ce qui est arrivé l’an dernier n’a pas fait notre affaire, a déclaré le demi de coin Brandon Carr. Nous avions une occasion en or de prolonger notre saison et nous avous échoué. Nous n’avons pas complété le travail. C’est pour ça que cette saison, l’art de bien finir est quelque chose d’important pour nous.»

Face aux Browns, les Ravens présentent une fiche de 29-10, et de 18-3 depuis l’arrivée de Harbaugh, en 2008.

La victoire des Browns en octobre était leur première contre les Ravens depuis 2015. Toutefois, sept des 11 derniers duels entre les deux formations ont été décidés par huit points ou moins.

«Les Browns ont toujours été coriaces contre nous, même lorsqu’ils ne gagnaient pas beaucoup de matchs», a noté le garde des Ravens, Marshal Yanda.

Étrangement, les Steelers et leurs partisans vont encourager les Browns, leurs plus féroces rivaux.

Si les Browns peuvent vaincre les Ravens et que les Steelers viennent à bout des Bengals, les Steelers vont remporter le titre de la section Nord et prendront part aux séries éliminatoires.

Articles récents du même sujet