Sports

Osaka est inspirée par son entraîneur

John Pye - The Associated Press

BRISBANE, Australie — Naomi Osaka a demandé la présence de son entraîneur afin de lui demander comment faire tourner le vent après avoir perdu le premier set face à Anastasija Sevastova. Ça a fonctionné.

La Japonaise n’a donné que cinq points à son adversaire dans la manche suivante, en route vers une victoire de 3-6, 6-0, 6-4, lui assurant ainsi une place en demi-finales des Internationaux de Brisbane.

Osaka ressentait clairement la pression imposée par Sevastova, tête de série no 8, qui avait remporté leurs deux duels précédents et inscrit deux bris de service en première manche.

La mine déconfite, Osaka a regagné sa place au changement de côté. Peu importe ce que son entraîneur Sascha Bajin lui a dit au cours d’une discussion brève, mais animée, ça a fonctionné.

Elle a terminé la rencontre avec 11 as, a converti ses quatre balles de bris obtenues aux deuxième et troisième sets et a semblé bien plus confiante en son jeu.

Bajin, ex-partenaire d’entraînement de Serena Williams, a admis plus tard ne lui avoir dit que de demeurer calme et d’attendre les occasions d’attaquer.

D’obtenir les conseils de son entraîneur sur le court est permis par la WTA, mais pas lors des tournois du Grand Chelem.

Osaka affrontera dans le carré d’as Lesia Tsurenko, tombeuse d’Anett Kontaveit 7-5, 6-3. La Japonaise a maintenant atteint les demi-finales ou mieux à ses cinq derniers tournois.

Chez les hommes, Kei Nishikori — aussi deuxième tête de série — s’est sortie d’impasse face à Grigor Dimitrov, remportant six des sept derniers jeux pour l’emporter 7-5, 7-5 et passer en demi-finales.

Il sera opposé au Français Jérémy Chardy, qui a montré la sortie au Japonais issu des qualifications Yasutaka Uchiyama 6-4, 3-6, 7-6 (4).

Jo-Wilfried Tsonga a quant à lui vaincu Taro Daniel 7-6 (5), 6-3. dans un match de deuxième tour.

Articles récents du même sujet