Sports

Le match Panthers-Canadien en cinq moments

MONTRÉAL — Voici les cinq moments marquants du match entre les Panthers de la Floride et le Canadien de Montréal, mardi, au Centre Bell.

Hoffman à la Forsberg

Les Panthers ont dominé le début de la rencontre et ils ont finalement fait preuve d’opportunisme en ouvrant le pointage avec 5:49 à faire au premier vingt. Michael Chaput a été surpris par l’échec-avant de Denis Malgin après avoir reçu une passe de Mike Reilly en sortie de zone. Mike Hoffman a récupéré le disque et s’est présenté seul devant le gardien Antti Niemi. Hoffman a marqué grâce à une superbe feinte vers son revers, poussant la rondelle derrière la ligne des buts avec une seule main — une manoeuvre popularisée par la légende suédoise Peter Forsberg.

La fin d’une disette

Le Canadien n’avait pas marqué en avantage numérique au Centre Bell depuis le 1er décembre face aux Rangers de New York, une disette de neuf rencontres. Shea Weber a permis au Tricolore de mettre fin à cette disette de 0-en-28 après seulement 29 secondes de jeu en deuxième période. Weber a fait la passe à Jonathan Drouin, qui lui a remis la pareille. Weber a ensuite décoché un puissant lancer sur réception qui a déjoué James Reimer même s’il n’y avait pas de circulation devant lui. Il s’agissait pour Weber d’un deuxième but, et point, en avantage numérique en 24 parties cette saison.

Ce qu’il fallait démontrer

Jesperi Kotkaniemi a encore des choses à apprendre, notamment prendre l’habitude de tirer un peu plus souvent vers le filet adverse. Il a bousillé une chance à deux contre un avec Paul Byron en étant trop patient, perdant éventuellement le disque avant d’y aller d’une autre passe vers le devant du filet qui a été facilement coupée par le gardien James Reimer. Ses coéquipiers lui ont démontré environ deux minutes plus tard que n’importe quel tir pouvait être dangereux. Shea Weber a raté la cible, mais la rondelle est revenue devant la ligne des buts de l’autre côté et a heurté le patin du défenseur Aaron Ekblad. Phillip Danault a ensuite tiré du revers à l’aveuglette en pivotant et la rondelle a terminé son parcours dans l’objectif, alors que Reimer n’avait pas eu le temps de compléter son déplacement. Le Canadien prenait alors les devants à 10:44 du deuxième vingt.

Colère rouge

Claude Julien répète depuis quelques semaines qu’il est frustré par l’incertitude entourant les décisions de la centrale de révision de la LNH dans les cas d’obstruction contre le gardien. Julien était rouge de colère quand un but de Max Domi a été refusé à 12:23 de la deuxième période. À la reprise, les responsables de la LNH ont déterminé qu’Artturi Lehkonen avait nui au travail de James Reimer, l’empêchant d’immobiliser le disque avant que Domi ne pousse le retour dans le filet.

Domi a sa revanche

Max Domi a eu droit à sa revanche avec 3:07 à faire à la deuxième période, offrant un coussin de 3-1 au Canadien. James Reimer a d’abord réussi un arrêt aux dépens de Paul Byron à la suite d’une remise devant le filet de Domi. Ce dernier a profité du retour pour décocher un tir qui a échappé à Reimer et au défenseur Ian McCoshen, qui était rendu derrière son gardien. Domi a célébré en pointant le filet avec sa main droite comme l’officiel à quelques mètres de lui. Domi mettait ainsi fin à une traversée du désert de 17 matchs sans toucher la cible.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *