Le footeur

Impact: petit club deviendra grand

Impact: petit club deviendra grand

L’Impact de Montréal lançait sa saison 2019 en grand vendredi dernier dans la superbe salle de spectacle qui portait auparavant le nom de Métropolis.

Le club effectuait un retour dans cette enceinte avec tambours et trompettes – et 1 000 fort jolies casquettes, offertes gracieusement aux fans –, après avoir tenu l’exercice 2018 dans une salle plus petite et plus sombre, sans petites attentions pour ses invités.

Non. En 2018, les détenteurs de billets de saison, les plus fidèles amateurs de cette équipe, ont plutôt eu droit à des annonces de hausse du prix des billets, à un énorme travail de gestion d’attentes sur le plan sportif et, comble de la témérité, on leur a demandé (pour ne pas dire quémandé), de se faire les porte-parole du club, qui n’arrivait pas à remplir son stade… ce même club en mode austérité qui ne possédait même pas de département de marketing. Bref, ça frisait l’indécence.

Le premier bain de foule de l’Impact du président Kevin Gilmore a donc marqué une rupture nette avec cette culture de la soustraction et de la division à laquelle nous avait habitués l’organisation. Il reste encore à voir comment on compte se mettre à additionner et à multiplier, Gilmore se faisant discret au sujet des actions concrètes qu’il désire mettre en branle – mais disons que, pour un premier contact, c’était fort réussi.

Ce qui est encourageant avec cette nouvelle direction, au sens propre comme figuré, c’est que l’énorme potentiel du produit – le football en tant que tel, ainsi que la MLS comme ligue émergente – semble enfin compris par la personne qui tient les rênes du club. Lorsque Joey Saputo avait tenu une table ronde avec certains membres des médias en octobre dernier, j’avais déploré que ce grand passionné perçoive la croissance fulgurante du circuit Garber comme une menace, plutôt que comme une grande occasion.

Lors de sa présentation officielle, le 22 janvier dernier, Kevin Gilmore n’a pas pris de temps à se faire rassurant sur ce point : «C’est une période excitante et dynamique pour la ligue et pour ce club, avait-il dit d’entrée de jeu. Nous devons préparer et structurer cette organisation de façon à profiter pleinement de cette croissance.»

Vendredi, le nouveau président a répété aux membres des médias présents ce qui semble être son mantra en ce début de mandat : «Ça commence avec un changement de culture d’entreprise. Je rencontre tous les membres de l’équipe et je leurs dis de croire que nous sommes un grand club dans un grand marché, et d’agir en conséquence.»

Jusqu’ici, le discours est le bon. Tous les mots-clés qu’on aurait aimé entendre au cours des dernières années y sont mais, au bout du compte, la réalisation de cette nouvelle vision, aussi éclairée soit-elle, dépendra des investissements que Joey Saputo y consentira.

Bien que je me garde une certaine réserve, je suis tout de même confiant qu’on n’assiste pas à une autre saute d’humeur d’un propriétaire intempestif, mais plutôt à une prise de conscience réelle et durable. Après tout, la décision de céder la place à Gilmore est la sienne. Décision qui fait d’ailleurs suite à celle d’investir substantiellement dans un staff technique de niveau international et qui semble bien en voie de porter ses fruits sur le terrain.

Pour une rare fois depuis son entrée en MLS, cette organisation donne donc de très bonnes raisons à ses supporters d’être optimistes à l’aube d’une nouvelle saison. Juste ça, c’est une première grande réussite pour Gilmore. Reste maintenant à voir ce qu’il compte mettre en œuvre pour convaincre la masse critique que ce produit est digne de son attention de manière constante et régulière.

Un défi énorme – Gilmore n’aime pas qu’on parle de «défis», mais bien «d’opportunités» – qui l’attend également du côté des médias de masse qui, à part TVA Sports, télédiffuseur officiel de l’Impact, n’ont jamais pu développer de liens solides et durables avec le club de soccer de la métropole.

Un must pour que ce petit club devienne grand. Le marché, lui, n’attend que ça.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *