Sports

TLMEP: «Quand on perd la motivation, c’est le temps d’arrêter», avoue Georges St-Pierre

TLMEP: «Quand on perd la motivation, c’est le temps d’arrêter», avoue Georges St-Pierre
Photo: Karine Dufour/ICI Radio-Canada Télé

Après 15 ans de combat dans la Ultimate Fighting Championship (UFC), 13 victoires consécutives, 26 victoires et seulement 2 défaites, Georges St-Pierre a annoncé prendre sa retraite le 21 février dernier. De passage à Tout le monde en parle (TLMEP) dimanche soir, la vedette québécoise des arts martiaux mixtes a toutefois affirmé avoir un regret : celui de ne pas pouvoir affronter un jour le champion russe des poids légers de l’UFC, Khabib Nurmagomedov.

«Il n’a presque jamais perdu un round […]. Il a un aura de guerrier invincible», a lancé Georges Saint-Pierre, admiratif.

C’est l’idée de relever ce défi qui l’a incité à continuer les combats, jusqu’à tout récemment. «Pour me garder motivé, je m’imaginais me battre contre Khabib. C’est ce qui m’excitait sur le moment. Quand je m’imaginais combattre contre quelqu’un qui n’a pas la même aura, je perdais la motivation. Et quand on perd la motivation, c’est le temps d’arrêter», a ajouté celui qu’on connaît sous le surnom de «GSP».

Georges St-Pierre a expliqué que c’est l’UFC directement qui aurait refusé l’affrontement entre les deux combattants.

En point de presse cette semaine, le nouveau retraité a avoué ne pas aimer se battre. Une révélation qui n’a pas manqué d’étonner l’animateur de TLMEP, Guy A. Lepage.

«C’est le combat, mais aussi de savoir que tu peux atteindre la gloire ultime ou la pire humiliation. Pour moi, c’est une humiliation parce que tu travailles tellement fort, tu fais tellement de sacrifice qu’au bout de la ligne, échouer est inacceptable», a expliqué le spécialiste des arts martiaux mixtes.

D’ailleurs, «GSP» n’envisage pas de s’ennuyer des combats !

«Il y a plein d’opportunités que je ne pouvais pas saisir, car j’étais concentré sur ma carrière», a-t-il déclaré.

Ainsi, les admirateurs de Georges St-Pierre pourront continuer de le suivre dans divers séminaires et conférences.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *