Sports

Dompter le doute… et les Lions

Sans dire que les Alouettes entrent dans les séries éliminatoires par la porte d’en arrière, disons qu’ils y entrent par la grande porte, mais en cognant deux petits coups, en s’essuyant les pieds sur le tapis avant d’enfiler des pantoufles en Phentex.

À l’aube du premier match sans lendemain de la saison 2014 (dimanche 13h), la défaite de 29-15 samedi passé aux mains des Tiger-Cats d’Hamilton a jeté un froid sur l’enthousiasme des dernières semaines. Les partisans des Oiseaux souhaiteront que ce revers n’ait pas laissé un goût trop amer dans la bouche des joueurs, qu’il n’a pas miné leur confiance ou pire encore, semé le doute dans leur tête.

Si les hommes de Tom Higgins ne veulent pas aller vider leurs cases lundi prochain, ils devront rapidement chasser ce doute de leur esprit, et surtout corriger ce qui a fait défaut contre Hamilton et lors de rencontres précédentes.

Parce que, oui, les victoires accumulées ont cet effet insidieux de maquiller les défauts d’une équipe. On avait laissé certaines lacunes du club montréalais dans l’ombre durant la série de succès du mois d’octobre.

Les Tiger-Cats ont braqué une grosse flashlight dessus samedi dernier:

Les unités spéciales doivent se ressaisir
Le retourneur James Rodgers s’est avéré d’une incompétence gênante depuis quelques matchs et les unités de couverture de bottés se sont fait avoir trop souvent par des jeux truqués de l’adversaire. Considérant l’importance de cette facette du jeu au football canadien, c’est inquiétant.

L’attaque doit en faire «juste assez»
Sa mission en éliminatoires est simple: ne pas être mauvaise. Le groupe mené par le quart-arrière Jonathan Crompton n’a qu’à faire preuve d’opportunisme et surtout, protéger le ballon. Bref, ne pas se tirer dans le pied comme ils l’ont fait samedi dernier.

S’ils s’acquittent de cette tâche, l’unité défensive se chargera du reste. La recette fonctionnait avant le match contre les Tiger-Cats et il n’y a pas de raisons pour qu’elle ne fonctionne pas face aux Lions de la Colombie-Britannique: une équipe qui a conclu sa saison régulière en queue de poisson avec deux cuisants revers.

Avant de dompter les Lions, les Alouettes devront se dompter eux-mêmes.

Articles récents du même sujet