Sports

Encore de bonnes acquisitions

Photo: Bruce Bennett

Ses dépisteurs ne partagent peut-être pas son enthousiasme, mais le Canadien de Montréal espère se tourner les pouces durant la deuxième et la troisième ronde du repêchage, cet été.

Les récentes actions du directeur général Marc Bergevin ont prouvé trois choses: 1. Il est sincère quand il dit qu’une équipe ne compte jamais sur trop de défenseurs de qualité. 2. Il pensait que le Canadien avait besoin de beaucoup plus de joueurs tirant de la droite. 3. Il a compris qu’il devait améliorer ses troisième et quatrième trios.

Personne ne sait si les acquisitions de Devante Smith-Pelly, Jeff Petry, Brian Flynn et Torrey Mitchell garantiront le succès du Canadien en séries, mais elles semblent toutes être de bonnes transactions. Smith-Pelly donne un peu plus de robustesse aux CH. Il ne produira pas autant que Jiri Sekac, mais il devrait être une étincelle pour le troisième ou le quatrième trio, deux unités qui en ont grand besoin.

L’acquisition de Petry, elle, est une autre transaction où Bergevin fait paraître un échange pour un vol. Les défenseurs tirant de la droite semblaient en grande demande à la date limite des échanges, mais Bergevin en a acquis un bon à un prix relativement bas – un choix de deuxième tour en 2015 et un choix de troisième tour si l’équipe atteint la finale d’Association. Le dernier choix devient une sélection de quatrième ronde si le CH est éliminé au deuxième tour des séries, et de cinquième ronde s’il plie bagage dès le premier tour.

Avec l’arrivée de Petry, Bergevin a maintenant un surplus de joueurs à la ligne bleue. De plus, il compte sur bon nombre de défenseurs droitiers en P.K. Subban, Tom Gilbert, Jeff Petry, Greg Pateryn et Mike Weaver. À gauche, on retrouve Andrei Markov, Sergei Gonchar, Alexei Emlin, Nathan Beaulieu et Bryan Allen. Il semblerait qu’Emelin, quand il reviendra au jeu au début avril, patinera à la droite de Petry.

Smith-Pelly, Flynn et Mitchell tirent eux aussi de la droite, et le Tricolore avait encore plus besoin de ce genre de joueur à l’attaque qu’en défense. Avant ces échanges, Brendan Gallagher, Dale Weise et Pierre-Alexandre Pareanteau étaient les seuls avants droitiers dans l’alignement. De plus, Flynn offre une option supplémentaire au centre. Il pourrait être utilisé à cette position à la place de Jacob De La Rose, qui connaît des difficultés dans le cercle de mises au jeu. Manny Malhotra peut gagner des mise au jeu, mais il ne produit pratiquement rien en attaque. Flynn, quant à lui, fait un peu des deux.

Le Canadien a pratiquement remodelé son quatrième trio en entier lundi, ce qui peut sembler accessoire, mais risque d’être très important advenant un long parcours en séries. Il est rare que des équipes se rendent loin durant les éliminatoires sans utiliser quatre trios et compter sur la production de joueurs moins connus.

Est-ce que les échanges de lundi font du Canadien un futur champion de la Coupe Stanley? Bien sûr que non. L’acquisition de Thomas Vanek la saison dernière ne garantissait rien non plus. Mais est-ce que les échanges ont fait du Canadien une meilleure équipe. Assurément.

Articles récents du même sujet