Sports
10:31 3 juillet 2015 | mise à jour le: 3 juillet 2015 à 21:35 Temps de lecture: 4 minutes

Raonic est éliminé au 3e tour à Wimbledon

LONDRES – Un an après avoir accédé aux demi-finales, un Milos Raonic mal en point n’a pas été en mesure de franchir la première semaine des Internationaux de Wimbledon vendredi, s’inclinant en quatre matchs face au jeune et flamboyant australien Nick Kyrgios.

L’Ontarien de 24 ans, qui a été opéré à un pied en mai, a dit qu’il avait «mal partout» à la fin de son match de troisième tour, qu’il a perdu 5-7, 7-5, 7-6(3), 6-3.

L’un des points tournants de la rencontre est survenu lors de la deuxième manche, lorsque Kyrgios est parvenu à briser le service de Raonic pour prendre une avance de 6-5. Raonic avait monté au filet et en position pour effectuer une volée du coup droit. Il a plutôt choisi de ne pas toucher au passing de Kyrgios et a vu la balle tomber à l’intérieur des lignes. Au jeu suivant, l’Australien a canonné trois as consécutifs pour clore la deuxième manche.

Septième tête de série, Raonic était visiblement mal à l’aise au fur et à mesure que le duel progressait. Il a confié que son pied était «l’instigateur», mais ajouté qu’il ressentait des douleurs à plusieurs endroits.

«Je suis confronté à plusieurs choses, a déclaré Raonic. Je sens encore de l’inconfort au niveau du pied, et le fait de vouloir compenser a pour effet de provoquer une douleur. Plus on avançait dans le match, plus c’était difficile.

«D’abord la cheville, puis la hanche, et ensuite le dos, a-t-il ajouté. Et quand ces éléments ne fonctionnent pas, vous accentuez la pression sur votre épaule, et ensuite, l’épaule vous fait mal.»

Le Canadien avait dit s’attendre à vivre de tels problèmes pendant sa période de guérison, mais ils étaient devenus trop importants à surmonter contre Kyrgios, une étoile montante âgée de seulement 20 ans qui avait causé une énorme surprise l’an dernier en évinçant l’Espagnol Rafael Nadal sur l’herbe britannique.

«C’est décevant, a admis Raonic. Je voulais que ce tournoi dure plus longtemps. Mais les choses sont ce qu’elles sont.»

Selon Raonic, même son puissant service l’a laissé tomber.

«Il n’était même pas efficace au début du match. Il ne fonctionnait pas. Il y avait des choses contre lesquelles je me battais depuis le début de la journée et même datant du match précédent, et j’ai tenté de soutirer le maximum. J’ai joué avec ce que j’avais à offrir, et j’ai tout donné sur le court.»

Raonic, qui a réussi 18 as, a fait savoir qu’il comptait rencontrait un médecin pour faire examiner son pied. Il compte toutefois participer au match de la Coupe Davis contre la Belgique, les 17, 18 et 19 juillet.

Kyrgios, qui avait perdu aux mains de Raonic lors des quarts-de-finale en 2014 à Wimbledon, a totalisé 34 as et réalisé de spectaculaires coups gagnants de tous les coins du court pour atteindre les huitièmes de finale.

«Je ne crains personne, a lancé celui qui était classé 26e parmi les têtes de série. Il n’y a pas de doute que j’ai l’impression de mieux jouer que l’an dernier», a ajouté Kyrgios, qui affrontera le Français Richard Gasquet lors de son prochain match.

L’élimination de Raonic ne laisse plus qu’un seul Canadien toujours en lice en simple, autant chez les hommes que chez les dames, soit Vasek Pospisil. L’athlète de Vancouver, qui a atteint le troisième tour de Wimbledon pour la première fois de sa carrière, se mesurera au Britannique James Ward samedi.

D’autre part, Pospisil a poursuivi sa route en double avec l’Américain Jack Sock, après qu’ils eurent disposé d’Eric Butorac et de Colin Fleming en trois sets consécutifs de 6-3, 6-3 et 7-6 (4) au deuxième tour.

Articles similaires