Sports

Place aux espoirs

Place aux espoirs
Photo: Dave Chidley / La Presse canadienneMontreal Canadiens' Charles Hudon (right) slaps gloves with Jamal Watson's after he scored a short-handed goal against Toronto Maple Leafs' goalie Justin Nichols during first period action at the 2015 NHL Rookie Tournament Saturday September 12, 2015 in London, Ontario. THE CANADIAN PRESS/Dave Chidley

Il y a plusieurs espoirs très intéressants qui se présenteront au camp d’entraînement du Canadien jeudi.

Des joueurs comme Michael McCarron, Nikita Scherbak, Charles Hudon, Sven Andrighetto et Daniel Carr se battront pour se tailler une place avec le grand club.

Même si les places disponibles dans l’alignement sont rares, le Canadien a une pénurie d’ailiers capables de marquer des buts, ce qui ouvre la porte aux jeunes espoirs.

En utilisant une formule appelée «l’équivalence LNH» (NHLe), on peut évaluer leurs performances chez les juniors et spéculer sur leurs prouesses dans la LNH. Évidemment ce n’est pas une formule infaillible, mais ça nous donne une bonne idée à quoi on peut s’attendre de ces jeunes joueurs dans le circuit Bettman.

Michael McCarron
Ce géant de 6pi 6po pour 235lb a retrouvé la forme en 2015 après une première saison décevante dans la Ligue junior de l’Ontario, au cours de laquelle il a récolté un maigre 34 points en 66 matchs.

McCarron a commencé sa deuxième saison en force, en accumulant 41 points en 25 matchs avec les Knights de London. Il a ensuite été échangé au Generals d’Oshawa, une superpuissance de la Ligue ontarienne. Comme son rôle était plus défensif avec sa nouvelle équipe, sa baisse de production était inévitable.

La patience sera la clé dans le cas de McCarron. Il serait sage de lui faire prendre de l’expérience pendant un an ou deux dans les rangs professionnels, au sein de la Ligue américaine.

Nikita Scherbak
La saison dernière, Scherbak n’a pas amélioré de beaucoup son total de points par rapport à la campagne précédente (82 points en 2014-2015, 78 points en 2013-2014).

Mais il a tout de même connu une année remarquable. Il a participé à 38% des points de son équipe et a créé près de 10 % des buts d’Everett. À forces égales, Scherbak a dominé tous les autres joueurs de 18 ans dans la Ligue de hockey de l’Ouest, avec 60 points, soit 0,92 point par match, et 30 passes primaires.

Comme McCarron, Scherbak devra sans doute, avant de faire le saut dans la LNH, passer du temps dans la LAH afin de se familiariser avec le hockey professionnel.

Charles Hudon
Ce choix de cinquième ronde en 2012 a connu une saison incroyable en tant que recrue dans la Ligue américaine. Il a conclu la campagne au deuxième rang des compteurs chez les recrues, avec une récolte de 19 buts et 38 passes en 75 matches.

Contrairement à McCarron et à Scherbak, Hudon jouait dans une ligue professionnelle la saison dernière, tandis que les deux autres évoluaient dans les rangs juniors.

Pour cette raison, je suis convaincu que c’est le natif d’Alma qui a les meilleures chances de se tailler un poste avec l’équipe. Évidemment, la performance de ces jeunes durant le camp d’entraînement scellera leur destin, mais Charles Hudon sera à surveiller cette semaine.

Soit dit en passant, Hudon, comme Brendan Gallagher, est la preuve qu’un choix de cinquième ronde peut valoir son pesant d’or.

graphique hockey