Sports

Impact: Forcer Columbus à faire des erreurs

Montreal Impact's Patrice Bernier celebrates after scoring against the Toronto FC during first half Major League Soccer sudden death playoff game in Montreal on October 29, 2015. The Montreal Impact have only two days to rest and prepare for their first appearance in the MLS semifinals on Sunday, when they play host to the Columbus Crew. But the Impact are on a high after eliminating rival Toronto FC. THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes Photo: THE CANADIAN PRESS

Ce n’est pas en conquérant que l’Impact se présentera au domicile du Crew de Columbus dimanche.

Déjà en avance 2-1 dans la série aller-retour entre les deux équipes, le onze montréalais tentera d’abord et avant tout de protéger ses acquis afin de se qualifier pour la finale de l’Est.

«À n’importe quel moment, ils pourraient marquer un but et mettre fin à notre saison, a indiqué Dominic Oduro après l’entraînement de l’équipe, hier. Dans le meilleur des mondes, nous les empêcherions de compter.»

Même s’il a perdu le match aller, le Crew a tout de même l’avantage d’avoir inscrit un but au domicile de l’Impact. Une victoire de 1-0 lui permettrait d’envoyer le bleu-blanc-noir en vacances.

Quant aux troupes de Mauro Biello, un match nul, une victoire et même une défaite par un but, s’ils en ont eux-mêmes marqué au moins deux, seraient suffisants pour qu’elles puissent avancer.

«Ils vont ouvrir le jeu, a ajouté l’attaquant ghanéen. Ils n’ont pas le choix, car ils doivent marquer. Nous devrons être compacts défensivement et être prêts à contre-attaquer.»

Un sentiment que partage Laurent Ciman, candidat au titre de défenseur de l’année dans la MLS. «Il faudra défendre en équipe, car ils vont mettre la pression dès le départ, a-t-il dit. Nous devrons résister pendant les 10-15 premières minutes.»

Patrice Bernier croit que les siens devront profiter de cette stratégie que le Crew risque fort de déployer. «Ils sont meilleurs que nous en possession de ballon, a reconnu le capitaine. Nous devrons donc les forcer à faire des erreurs et ensuite en bénéficier.»

«La force de l’équipe, c’est le mental, la force de caractère. Ça se voit quand des joueurs comme [Didier] Drogba et [Ignacio] Piatti se replient et viennent aider à défendre.» – Patrice Bernier, capitaine de l’Impact de Montréal

Dimanche dernier, l’Impact disputait un troisième match en huit jours. Cette fois, il a eu droit à une semaine de préparation avant de croiser le fer avec le Crew. «Nous étions fatigués durant le dernier match, a affirmé Bernier. La semaine nous permet de nous reposer, de guérir les bobos. Nous pourrons ainsi être frais pour disputer un match qui ne s’annonce pas facile.»

Ailleurs en séries
L’autre demi-finale de l’Est met aux prises les Red Bulls de New York et le D.C. United.

Les Red Bulls ont pris une sérieuse option sur la série en remportant le match aller 1-0 à Washington. Le match retour aura lieu dimanche à 15 h, juste avant le duel de l’Impact.

Dans l’Ouest, les Whitecaps de Vancouver ont fait match nul 0-0 contre les Timbers, dimanche à Portland. Les Sounders de Seattle, pour leur part, ont pris une avance de 2-1 dans leur série contre le Dallas FC en l’emportant à domicile.

Articles récents du même sujet