La vérité sur les bouteilles d'eau

La population mondiale consomme chaque année des milliards de bouteilles d’eau. Pourtant, l’eau embouteillée a un coût économique et écologique très important.

1/4
Près du quart de toutes les eaux em­bouteillées vendues sur la planète sont issues de l’exportation. Le transport de toute cette eau nécessite d’importantes quantités d’énergie fossile, principale responsable des gaz à effet de serre.

?
Aucune statistique n’existe pour savoir où les bouteilles d’eau bues à l’extérieur des maisons québécoises, qui représentent au bas mot 50 % des bouteilles d’eau vendues dans la province, aboutissent après leur utilisation.

17 MILLIONS
La fabrication des bouteilles d’eau que réclament les Américains nécessitait l’utilisation de plus de 17 millions de barils de pétrole en 2007, selon le Earth Policy Institute.

154 MILLIARDS de litres

La consommation mondiale d’eau em­bouteillée a atteint 154 milliards de litres en 2004, selon le Earth Policy Institute. Il s’agissait alors d’une hausse de 57 % par rapport aux 98 milliards de litres consommés 5 ans plus tôt.

100 G$
Le chiffre d’affaires de l’industrie de l’eau embouteillée attei­gnait les 100 G$ à l’échelle mondiale en 2006.

100
Au Canada, 100 marques d’eau sont offertes sur le marché, selon Agriculture Canada. Sur le lot, 8,3 % sont importées.

166 MILLIONS
Selon Recyc-Québec, 57 % des bouteilles d’eau bues dans les maisons québécoises ont été recyclées. Cela signifie qu’au moins 166 millions de bou­teilles d’eau se sont retrouvées dans les sites d’enfouis­sement.

26 MILLIARDS de litres
À eux seuls, les Américains ont consommé, en 2004, 26 milliards de litres d’eau embouteillée,
ce qui représente un verre d’eau de 240 ml par jour pour chaque Américain.

775 MILLIONS
Selon Recyc-Québec, 775 millions de bou­teilles d’eau ont été vendues au Québec en 2005. Cela représente 102 bouteilles par personne.

38
L’Environmental Working Group a décou­vert, au cours d’une étude parue en 2008, que l’eau en bouteille pouvait contenir jusqu’à 38 conta­mi­nants, dont des ré­sidus de pesticides et des traces d’engrais, de Tylenol ou d’arse­nic. L’image de pureté et de qualité associée à l’eau en bouteille a pourtant permis à l’industrie de connaître une croissance impressionnante au cours des dernières décennies.

1 400 $
En 2007, un Américain qui buvait le 1,5 litre d’eau recommandé chaque jour sous forme d’eau embou­teillée pouvait dépenser jusqu’à 1 400 $ par année à cette fin, selon le New York Times. Cette même consom-mation ne coûtait que 0,49 $ s’il choisissait de boire l’eau du robinet.

33 %
Un tiers de l’eau en bouteille vendue au Canada serait de l’eau du robinet à cette fin traitée, selon l’Institut Polaris. Les eaux Dasani et Aquafina font figure de chefs de file dans ce domaine.