En attendant le gros match

Chaque année, la même question se pose : que fait-on pendant les deux semaines qui précèdent le Super Bowl? Les dirigeants de la ligue ont trouvé la solution. En plus du Senior Bowl, match où les finissants des universités américaines s’affrontent devant les partisans, et surtout devant les dépisteurs de la ligue, on a décidé d’inclure le Pro Bowl. Historiquement, le match des étoiles de la NFL se déroulait à Hawaï la se­maine après le match ultime. C’est-à-dire qu’on vivait toute l’euphorie, le climax du Super Bowl pour ensuite se faire garrocher un autre match la semaine suivante.

Cette fois-ci, on a décidé de faire ça la semaine avant le plus grand match de la saison. Inutile de dire que les joueurs des Colts et des Saints n’y seront pas, car ils sont un peu trop occupés à essayer de gagner un championnat. On aura donc droit à un Pro Bowl sans les meilleurs joueurs des deux meilleures équipes.

On suit ça en direct!

Qui d’autre que l’équipe de la NFL Network pour suivre en direct chaque mouvement de chaque individu jusqu’au Super Bowl? D’ailleurs, le slogan de la station pour les deux prochaines semaines est «tout sauf le match». Tout y passe.

L’entrainement des finissants universitaires, les gros plans de Tim Tebow qui échappe la remise du centre, l’entraînement des équipes d’étoiles avec des millionnaires en t-shirt et en shorts qui se lancent le ballon en faisant un peu de jogging. Et tout ça est fort bien décrit par une équipe d’analystes hors pair. «Que voit-on ici, Deion?» «Rien». Ça résume la pratique de l’Association nationale d’hier matin.

Ce sera comme ça jusqu’au 7 février. Le Senior Bowl, le Pro Bowl, le dévoilement des prochains membres du Temple de la renommée, l’arrivée des deux finalistes, la journée des médias, au cours de laquelle les joueurs se font bombarder de questions insignifiantes avant de s’éloigner des journalistes pour de bon jusqu’au grand match.

Et il ne faut surtout pas oublier les nombreuses analyses, discussions et anecdotes. «Le père de Peyton Manning jouait pour les Saints. Pour quelle équipe va-t-il prendre?» «Les Saints, à qui tout est arrivé. Ils ne gagnaient pas, leurs partisans se mettaient des sacs de papier sur la tête, l’ouragan Katrina, et les voilà rendus au Super Bowl pour la première fois de leur histoire.»

Soyons patients. Il ne reste que neuf jours de cirque. Ensuite, on aura droit au clou du spectacle: le match entre les Colts d’Indianapolis et les Saints de La Nouvelle-Orléans en direct de Miami. La semaine prochaine, à mon tour de décortiquer les deux équipes!

Articles récents du même sujet