La LHJMQ met ses culottes

Bravo à la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) pour la sentence imposée à Patrice Cormier! La ligue a mis ses culottes afin d’établir un standard pour tous les jeunes joueurs du Québec et de mettre fin à toute violence gratuite. Son grand frère, la Ligue nationale de hockey, n’a pourtant pas prêché par l’exemple. Des actes commis par plusieurs joueurs sont demeurés impunis et se font de plus en plus fréquents depuis quelques années.

Que l’on pense seulement au cas Mike Richards, des Flyers de Philadelphie, qui a littéralement mis fin à la saison d’un joueur, peut-être même plus, et s’en est tiré indemne. Il avait pourtant reçu une punition de match des officiels sur place. Cependant, le propriétaire du club, bon ami des bonzes de la Ligue, a usé de son influence pour empêcher que son joueur vedette soit sanctionné.

Imaginez un instant que l’argent et les «amitiés» l’emportent sur des vies humaines! Quelle disgrâce pour notre sport national… Le geste posé par Gilles Courteau est plus qu’une simple victoire. Grâce à lui, les jeunes grandiront en se défendant eux-mêmes de poser des gestes aussi disgracieux et peupleront un jour, je l’espère, la Ligue nationale de hockey. Il s’agit d’une belle leçon d’humanité, et le plus beau, c’est qu’elle nous vient directement du Québec, et non… de Gary Bettman!

Louis Dominique Roy

Articles récents du même sujet