Actualités

Ericsson emménage

Ericsson emménage
Photo: Isabelle Bergeron/TC MediaLes nouveaux bâtiments d'Éricsson dans Ville Saint-Laurent avec la présence de Alan de Soussa et la présidente Maria Elena Carbajal.


Un des plus importants déménagements de bureaux de l’année à Montréal vient de se finaliser. L’entreprise suédoise de télécommunications Ericsson a inauguré son nouveau centre de recherche et développement de Saint-Laurent, mardi.

«Nous avons choisi cet emplacement à la suite de sondages et du lieu de résidence de nos employés. Le fait que la majorité d’entre eux soient dans l’Ouest-de-l’Île était un facteur clef», indique la responsable des installations et de l’immobilier, Karyne Soucy.

Le complexe, construit entre mai 2015 et décembre 2016, remplace les anciens bureaux situés à Ville de Mont-Royal. Les 25 000 mètres carrés seront dédiés notamment à un incubateur de projets, une première au pays de la compagnie spécialiste des réseaux.

«Le Garage Ericsson est un espace d’innovation, connecté aux universités comme l’ÉTS. Le seul autre en Amérique du Nord est dans Silicon Valley», annonce la vice-présidente, Maria Elena Carbajal.

Les 1 700 employés ont terminé leur déménagement, qui a débuté en octobre.

«C’est une excellente nouvelle pour Saint-Laurent et un bon exemple pour Montréal, qui garde une compagnie internationale de haute technologie, qui y est établie depuis les années 1980», souligne le maire de l’arrondissement, Alan DeSousa.

Modèle suédois
La bâtisse, dont les cinq étages sont conçus autour d’un puits de lumière et d’un escalier, respecte les standards suédois de la maison mère.

Aux bureaux ouverts s’ajoutent de nombreux espaces communs, fermés et ouverts, pour faciliter la collaboration des équipes. Afin d’inciter les employés à faire de l’activité physique, un gym est à leur disposition. Ils utilisent une application pour suivre leurs performances, qui seront récompensées en argent.

Pour concilier famille et travail, un centre de la petite enfance accueille 70 enfants de moins de cinq ans.

Développement durable
«Nous voyons qu’Ericsson a fait des efforts pour la qualité de vie de ses employés. En plus des bassins de rétention pour recycler l’eau de pluie, la compagnie vise l’obtention de la certification LEED Or», reconnaît M. DeSousa, qui constate que les entreprises qui s’installent à Saint-Laurent partagent les mêmes valeurs pour le développement durable que son administration.

Dans un souci de réutilisation et de solidarité, le mobilier de l’édifice du boulevard Décarie ne sera pas perdu.

«L’équipement de nos anciens bureaux a par ailleurs été donné à des organismes caritatifs, des écoles et des bibliothèques du Grand Montréal», indique le directeur des incitatifs gouvernementaux, Michel Péladeau.

L’aménagement doit rappeler celui d’une forêt. Une piste de course a d’ailleurs été construite sur le complexe, conçu par les architectes Menkes Shooner Dagenais Letourneux.

«Le verdissement est très bien accueilli par les employés, surtout après l’environnement très minéralisé que nous avions sur Décarie», précise Mme Soucy.

L’objectif interne est également de diminuer l’émission de gaz à effets de serre.
L’inauguration du centre de recherche et développement vient compléter celle, le 9 décembre, du centre mondial de technologies de l’information et des communications de Vaudreuil-Dorion, qui emploie 80 personnes.

En chiffres
1876
Création de l’entreprise suédoise.
1953
La compagnie s’établit depuis 1953 au Canada.
40%
Les réseaux Ericsson supportent 40% du trafic mobile mondial.
3 500
La compagnie emploie plus de 3 500 personnes à travers le pays.