Actualités

Revue de l’année 2018 à Saint-Laurent

Revue de l’année 2018 à Saint-Laurent
Photo: Les Nouvelles Saint-Laurent News/Isabelle Bergeron

Une page s’est tournée dans l’histoire de Saint-Laurent avec la vente du couvent des Sœurs de Sainte-Croix. Les photos du 125e anniversaire de la ville resteront dans les archives. Nombreux ont été les événements marquants en 2018. Les Nouvelles Saint-Laurent News proposent un tour d’horizon en 10 thèmes.

 

Histoire
Une année de célébrations se conclut. Saint-Laurent a fêté le 125e anniversaire de son incorporation. La ville, devenue arrondissement de Montréal, a plongé dans son histoire, avec la projection de L’Historiscope sur l’église notamment, et offert des activités inédites.

 

 

Religion
Les paroissiens de Saint-Laurent sont en colère. Les Religieux de Sainte-Croix ont décidé de ne pas renouveler le mandat de leur curé, le père Yvon Cousineau. Ses fidèles multiplient les pressions auprès de la congrégation et du diocèse. Finalement, père Yvon est reconduit comme vicaire et coordonnateur de pastorale en septembre.

 

 

Éducation
Les Soeurs de Sainte-Croix cèdent, en octobre, leur couvent à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys pour 23,5 M$. Le futur Campus laurentien pourra accueillir 2 000 élèves une fois les travaux complétés. Les religieuses resteront sur le site, où elles feront construire une nouvelle résidence.
Pendant l’été, l’école privée Jeunes Musulmans Canadiens (JMC) a déménagé dans les bâtiments de l’ancienne école juive Talmud Torah, à l’angle des rues Dorais et de l’Église. Ils étaient vides depuis sept ans.

 

Politique
La tension monte à l’association libérale fédérale de Saint-Laurent. D’anciens membres se plaignent de la place que prend la famille de la députée, Emmanuella Lambropoulos. Lors de l’assemblée générale, en mars, son père, Athanasios «Tom» Lambropoulos, est élu président de l’association. La procédure est légale, mais contestée. Mme Lambropoulos sera candidate aux élections de l’automne 2019.

 

Culture
Pierre Wilson a passé 15 ans à la tête du Musée des maîtres et artisans du Québec. Le prix de l’harmonie interculturelle lui a été remis peu avant son départ en retraite. Perrette Subtil a pris les rênes du musée de l’avenue Sainte-Croix cet été.

 

 

 

Faits divers
Quatre piétons ont péri dans des accidents en 2018 à Saint-Laurent. En février, Brigitte Mouralian est écrasée dans le stationnement du Village Montpellier avec son fils de 5 ans, qui subit de graves blessures. En août, une piétonne de 68 ans est happée par un camion alors qu’elle traversait le boulevard Marcel-Laurin hors du passage protégé. Début septembre, un adolescent de 13 est frappé par un train à la gare Bois-Franc. Quelques jours plus tard, une octogénaire succombe à ses blessures après une collision sur le boulevard de la Côte-Vertu.

 

Immobilier
Convoité par plusieurs, de la Commission scolaire à l’Association des producteurs maraîchers du Québec, l’ancien entrepôt Sears voit son avenir se dessiner. Le propriétaire Montoni, avec une demande de changement de zonage, prévoit une combinaison d’industries légères, de bureaux et de production maraîchère, avec des serres sur le toit.

 

 

Justice
La bataille juridique autour de la construction du Complexe sportif s’achève pour la Ville de Montréal, qui règle les 9,6 M$ qu’elle devait à l’entrepreneur général Unigertec. L’entente est parvenue au terme d’une longue médiation. Des litiges demeurent avec les sous-traitants.

 

 

Transport
La rue Decelles est aménagée avec saillies de trottoirs, verdure et peinture au sol pour devenir une artère partagée. Ce projet-pilote permettra de déterminer l’aménagement final en 2020. Du côté du métro, après des travaux de plus d’un an, l’édicule nord de la station de métro du Collège rouvre, dotée d’ascenseurs. Les deux stations de Saint-Laurent sont ainsi universellement accessibles.

 

 

Alimentation
La Coopérative de solidarité les Serres du Dos Blanc peut finalement construire ses serres sur le terrain du Cégep de Saint-Laurent. Les premiers concombres, tomates et poivrons biologiques sont récoltés pendant l’été et vendus au IGA Famille Duchemin ainsi que sur un petit marché, place Rodolphe-Rousseau.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *