Actualités

Du sport en famille

Du sport en famille
Photo: IDS/Verdun Hebdo - Archives

Entre 800 et 1 000 participants sont attendus au Triathlon de Verdun qui assure ses acquis cette année encore avec un événement avant tout familial.

«Le problème de l’élite, c’est que c’est très bien niveau spectacle, mais le côté familial est un peu mis de côté dans l’approche parce que ça pénalise un peu l’agenda de la journée», explique le codirecteur de la course, Danick Charpentier.

L’événement accueillera toutefois des athlètes de très haut niveau, notamment parce qu’il sert aussi de derniers préparatifs pour ceux qui iraient faire l’Ironman de Mont-Tremblant la semaine suivante. La majorité d’entre eux sont Canadiens et parfois d’étrangers qui profiteraient de leur passage à Montréal pour découvrir la ville avec un nouveau regard.

«Depuis l’année dernière, on a décidé d’avoir un peu moins de participants en ayant moins d’athlètes élites au niveau canadien, mais d’avoir une organisation qui est beaucoup plus sympathique, qui a plus de succès et qui est plus intéressante», rapporte M. Charpentier.

L’enjeu est d’autant plus grand que le Club Phoenix Triathlon récupère les profits, ce qui permettrait de promouvoir la discipline et d’attirer plus de familles.

«L’avantage d’une édition familiale est que ça requiert moins d’heures d’entraînement par semaine, souligne le codirecteur. La distance qu’on offre se fait en sprint, donc c’est un peu plus court et ça permet de faire une course en moins de 1h45. Quelqu’un qui voudrait débuter dans le triathlon, c’est la porte d’entrée idéale.»

Danick Charpentier rappelle l’existence du volet équipe qui permet aussi de faire une épreuve sur les trois et de rassembler autour d’un même objectif une famille, des amis ou des collègues.

Les inscriptions pour le Triathlon de Verdun sont ouvertes jusqu’au 5 août au soir.

Conseils
Depuis plus de 20 ans, Danick Charpentier réalise des triathlons, même s’il a diminué le rythme au cours des deux dernières années. Il donne ses conseils pour la veille de la course.
– Privilégier des petites accélérations plutôt qu’un gros entraînement
– Manger sainement et être très bien hydraté
– Essayer de gérer sa nervosité et excitation pour avoir une bonne nuit de sommeil.

Pour plus d’infos.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *