Actualités

Abstraction géométrique à Verdun

Abstraction géométrique à Verdun
Photo: Gracieuseté – Quai 5160

Le travail du Verdunois Denis Juneau est présenté au Quai 5160 sous forme de rétrospective. L’artiste, considéré comme l’une des figures essentielles de l’abstraction géométrique au Québec, est décédé le 6 octobre 2014.

Des œuvres sur toile et sur papier sont dévoilées, balayant la période de 1950 à 2009 qui regroupe tant le champ des beaux-arts, que celui du design et de la publicité. Elles ont comme similitude d’afficher des couleurs vives et des formes géométriques précises.

Denis Juneau utilise l’effet d’illusion d’optique, la technique du hard-edge (tendance de la peinture abstraite américaine) et un choix de couleur réfléchi. Son travail mis en scène permet de favoriser une communication directe entre le spectateur et l’œuvre.

Plus tard, en 1980, M. Juneau privilégie des surfaces colorées appliquées en transparence. Il poursuit toutefois d’aborder le dynamisme récurrent.

Amoureux de la couleur est présentée au Quai 5160 jusqu’au 28 octobre. Une causerie aura lieu le 3 octobre, de 19h30 à 21h, en présence du directeur des communications de la Galerie, Simon Blais, et du journaliste culturel, Jérôme Delgado.

Portrait
Denis Juneau est né à Verdun le 30 septembre 1925. Il a étudié les arts au Monument-National et à l’École des beaux-arts de Montréal. En 1954, il quitte le Canada pour l’Italie, où il se forme pendant deux ans en design industriel au Centre d’art industriel de Novare. Il revient à Montréal en 1957.

Parmi ses expositions les plus marquantes, Regards neufs sur l’art de Denis Juneau présentée au Musée des beaux-arts du Canada et Ponctuations mise sur pied par le Musée du Québec. L’artiste a remporté plusieurs récompenses dont le Prix de la Fondation Gershon Iskowitz et le prix Paul-Émile-Borduas.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *