Actualités

Premiers championnats du monde juniors pour le Verdunois William Dandjinou

Premiers championnats du monde juniors pour le Verdunois William Dandjinou
Photo by: IDS/Verdun Hebdo - Denis Germain

Le Verdunois William Dandjinou participera aux Championnats du monde juniors de patinage de vitesse sur courte piste de l’ISU à la fin du mois. À 17 ans, il prendra le départ sur la glace de l’Aréna Maurice-Richard avec le support de son entourage.

À l’âge de deux ans, William Dandjinou a commencé à faire du hockey. Après avoir essayé plusieurs sports, comme du vélo, de l’athlétisme ou encore de la natation, il a opté à six ans pour le patinage de vitesse et c’est en étant affilié avec le club CRCP Laval qu’il a été recruté l’an dernier par le CRCE.

«C’est un sport qui mélange beaucoup d’aptitudes, l’aspect stratégique avec une grande adaptation en fonction de ses adversaires et l’aspect physique», souligne-t-il.

L’athlète s’entraîne plus de 16 heures par semaine, en se gardant le samedi comme jour de congé. Une partie de son temps est consacré à la musculation qu’il pratique à l’Institut national du sport du Québec.

«On va surtout faire des exercices reliés au bas du corps, de charge, de poids et d’explosivité, explique-t-il. Pour le haut du corps, ce sera plus axé sur le développement des muscles stabilisateurs. Par exemple, si on est dans un virage à haute vitesse, il ne faut pas que notre corps commence à bouger, il faut que ce soit un bloc solide.»

Il passe toutefois la majorité de l’entraînement sur la glace pour améliorer sa position et son efficacité et cela se fait à l’Aréna Maurice-Richard, qui est le centre d’entraînement de l’équipe junior (14-19 ans) et séniors. «En général, on fait de la vitesse avec des séries explosives ou au contraire des séries plus longues pour développer notre endurance pour des 1 500 m ou des 3 000 m», raconte le Verdunois.

Compétition
Plus tôt dans la saison, William Dandjinou a été recruté pour intégrer le programme NextGen qui aide les athlètes à atteindre leur plein potentiel, par des occasions de développement, d’entraînement et de compétition. Il a ainsi performé pour la première fois à l’international, aux Pays-Bas et en Italie.

«Après cette expérience, j’ai vu que j’étais capable de me rendre à un haut niveau et j’étais très motivé pour me classer dans l’équipe des mondiaux juniors», insiste-t-il.

Ce sont ses résultats obtenus lors des Championnats canadiens juniors sur courte piste qui se sont tenus à la fin de l’année 2018 qui lui ont permis de se sélectionner. Le jeune homme a remporté le 500m et a fini deuxième au 1500m.

Si une épreuve reste à déterminer à la fin janvier, il peut déjà se préparer au 500m et au relais avec lesquels il espère monter sur le podium. «C’est sûr qu’il y a un petit stress, surtout parce qu’on représente notre pays à la maison, donc il faut assurer, reconnaît M. Dandjinou. Mais il y a aussi beaucoup d’excitation parce que c’est la première fois que je vis un événement de cette ampleur. Je suis content parce que je me sens bien encadré.»

Il dispose du soutien de trois entraîneurs, les ex-patineurs olympiques Marc Gagnon et Sylvain Gagnon ainsi que Marc-André Monette qui a été sur circuit international.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *