Actulocal verdun
11:41 17 septembre 2015 | mise à jour le: 17 septembre 2015 à 18:39

Une première maison de soins palliatifs à Verdun

Une première maison de soins palliatifs à Verdun
Photo: Collaboration spéciale

Les berges de Verdun accueilleront bientôt la première maison dédiée exclusivement aux patients en fin de vie de l’arrondissement. La Fondation Jacques-Bouchard a annoncé le 15 septembre la création d’un pavillon spécialisé en soins palliatifs annexé à la résidence le Manoir de Verdun,  au coût de 5 millions $.

Situé sur le boulevard LaSalle, le futur Pavillon Jacques-Bouchard pourra accueillir 12 résidents en chambre individuelle avec vue sur le fleuve. Il sera presque entièrement financé par des dons privés.

Dès l’ouverture, prévue pour 2017, les frais d’exploitation seront pris en charge par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Ce nouveau service répond à plusieurs égards aux demandes perçues sur le terrain par les intervenants en soins palliatifs à domicile, selon Caroline Bouchard, présidente de la Fondation.

«Notre objectif est de supporter les familles qui veulent accompagner leurs proches jusqu’à la toute fin. Mais parfois, il y a des situations où les soins à domicile sont impossibles. Plutôt que de voir les patients transférés dans les couloirs de l’hôpital, on veut leur permettre de vivre  heureux jusqu’à la dernière minute.»

Comme à la maison
Les plans de la bâtisse, conçus par l’architecte Maxime Riopel de la firme Lemay-Michaud, sont encore à la phase de l’élaboration. «Nous avons mis de l’avant l’aspect résidentiel plutôt qu’hospitalier, explique-t-il. L’objectif est que les gens se sentent comme à la maison. On a aussi voulu leur offrir la vue la plus belle et la plus paisible possible.»

Des aires dédiées exclusivement aux familles, des chambres qui rappellent le confort du foyer et de grands murs vitrés qui laissent entrer la lumière sont d’ores et déjà prévus.

«Accompagner quelqu’un en fin de vie à l’hôpital, ce n’est vraiment pas l’idéal», souligne Ginette Senez, directrice du programme de Soutien aux proches aidants (SAPA) du CIUSSS.

«Avec un lieu approprié, construit spécifiquement pour ça, je crois qu’on vient d’améliorer le confort et la qualité de vie de manière exponentielle, autant pour les familles que pour les patients.»

Les équipes médicales de soutien à domicile du CIUSSS et de la fondation Jacques-Bouchard assureront les soins jours et nuits au nouveau pavillon. Tout le personnel recevra une formation spécifique par des professionnels en soins palliatifs afin d’accompagner les patients et les familles avec respect et professionnalisme lors de ces instants difficiles.

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Francine Gilbert

    Bonjour je suis infirmière en fin de carrière, je pense à une réorientation comme infirmière auxiliaire dans le milieu de soins palliatifs. J’habite Ville-émard et veux me rapprocher de mon lieu de travail et en même temps faire quelque changement . SVP j’aimerais avoir de l’information et peut être devenir membre de votre équipe

  • Yolande Charron

    Bonjour, je suis présentement en Résidence à Verdun et j’aimerais savoir si c’est possible de réserver une place car j’ai une maladie des poumons chronique avec un nodule cancéreux. Je ne veux pas aller à l’hôpital pour finir mes jours. Je suis nouvelle à Verdun et très heureuse de savoir que cet endroit existe. Je suis de Québec et j’ai pu constater que cet endroit ressemble beaucoup à la Maison Michel-Sarrazin où mon beau-frère et mon frère ont fini leurs jours dans le repos et la dignité. J’ai bien aimé cette maison.