Actualités

Bilan positif et optimiste pour Moisson Montréal en 2018

Photo: Isabelle Bergeron/Métro

Moisson Montréal dresse un bilan très positif de l’année 2018 dans la région métropolitaine. La distribution des paniers de Noël de l’organisme a d’ailleurs atteint des seuils importants: pas moins de 18 000 d’entre eux ont pu être distribués aux plus démunis. C’est 2000 de plus que l’an dernier à pareille date.

L’organisme compte jusqu’ici sur un réseau grandissant de 241 organismes communautaires pour redistribuer ses denrées alimentaires dans la ville.

La mairesse Valérie Plante participera lundi, en fin d’avant-midi, à une activité de tri de nourriture supervisée par Moisson Montréal, dans les locaux de l’organisme, sur le chemin de la Côte-de-Liesse.

«On est très heureux d’avoir Mme Plante qui vient nous voir. Il faut dire qu’elle nous offre une belle visibilité pour commencer l’année et on est fiers de son engagement», a indiqué à Métro la porte-parole de l’organisation, Frédérique Gagnier.

«On parle beaucoup de nous et de notre cause pendant les Fêtes, mais en janvier, on voit qu’il faut cultiver l’intérêt. Pourtant, les besoins sont présents à l’année» – Frédérique Gagnier

La cheffe de Projet Montréal visitera d’abord l’entrepôt de l’organisme avant de rencontrer son directeur général, Richard D. Daneau, pour faire le point sur ses défis et ses besoins. Elle prêtera ensuite main forte aux bénévoles en triant la nourriture et les denrées reçues.

«On reçoit souvent des surplus de supermarchés, comme des boîtes de céréales amochées, donc il s’agira surtout de voir ce qu’on peut vraiment réutiliser, de catégoriser nos ressources également et de collecter d’autres denrées par le fait même», a poursuivi Mme Gagnier.

Joint par Métro, le cabinet de la mairesse a souligné que cette dernière sera très heureuse de soutenir ces bénévoles «qui font un travail colossal et d’une grande importance» à Montréal. «[Valérie Plante] est toujours intéressée à visiter les organismes venant en aide à ceux et celles qui en ont le plus besoin», a-t-on ajouté.

Aux yeux de la responsable, «toutes les manières sont bonnes pour s’impliquer, et on voit que ça fait une vraie différence. Tout le monde doit réaliser que la faim est un problème qui persiste, qui revient trois fois par jour, chaque jour. On doit en parler continuellement», a-t-elle envisagé.

«Cette année, on veut vraiment rappeler aux gens qu’on a toujours besoin de bénévoles, que ce soit pour les entreprises, les groupes privés, les équipes, les associations ou les écoles, les gens peuvent venir nous voir et s’impliquer, à la fréquence qu’ils souhaitent», a-t-elle ajouté.

Lors de sa traditionnelle moisson de Noël, le 8 décembre dernier, plusieurs centaines de paniers de Noël ont été confectionnés devant les médias. Valérie Plante, qui n’était pas présente ce jour-là, avait alors promis à l’organisme de lui venir en aide après la période des Fêtes.

Articles récents du même sujet