Actualités
20:18 5 février 2019 | mise à jour le: 6 février 2019 à 22:19 temps de lecture: 2 minutes

Taxe carbone: peu de progrès avec Trudeau, tranche Higgs

Taxe carbone: peu de progrès avec Trudeau, tranche Higgs
Photo: James West/La Presse canadienneBlaine Higgs. Photo: La Presse canadienne

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a fait état de peu de progrès au terme de sa rencontre avec son homologue fédéral.

M. Higgs a rencontré Justin Trudeau mardi, à Ottawa, mais selon lui, les discussions n’ont pas permis d’avancer sur l’épineux dossier de la taxe sur le carbone. La province du Nouveau-Brunswick est une intervenante dans la contestation judiciaire menée par la Saskatchewan et l’Ontario et conteste elle-même la constitutionnalité d’une telle taxe.

Selon M. Higgs, les industries de sa province ne sont pas assez reconnues pour leurs efforts visant à diminuer les gaz à effet de serre et l’imposition d’une taxe fédérale désavantagerait le Nouveau-Brunswick. Il souhaite que le gouvernement fédéral mette le projet sur la glace au moins pendant que les contestations judiciaires sont en cours.

Le premier ministre a toutefois annoncé qu’Ottawa avait accepté de partager certaines informations sur les tarifs sur le bois d’oeuvre imposés par les États-Unis. Les producteurs néo-brunswickois n’étaient pas touchés par les tarifs au départ, mais ils ont été frappés de droits de 20,83% à la fin de l’année 2017.

M. Higgs, un progressiste-conservateur, a affirmé qu’il aimerait bien coopérer avec le gouvernement libéral de Justin Trudeau, mais il a laissé entendre qu’il pourrait faire campagne contre lui en cette année électorale s’il ne bouge pas sur les enjeux touchant les Néo-Brunswickois.

Articles similaires