Actualités

La hauteur du projet immobilier Le Marinier inquiète les résidents lachinois

La hauteur du projet immobilier Le Marinier inquiète les résidents lachinois
Photo: Messager Lachine & Dorval – Archives

Le nombre d’étages des deux bâtiments qui composent le projet immobilier Le Marinier, en face de la Marina d’escale du boulevard Saint-Joseph, à Lachine, ne fait pas l’unanimité. Plusieurs résidents ont exprimé leurs inquiétudes lors de la consultation publique de la semaine dernière.

Jocelyn Neveu habite la 19e Avenue. Il souhaite que l’arrondissement respecte le zonage existant pour les nouvelles constructions.

Quand j’ai acheté, on s’était informé du règlement de zonage et on nous a spécifié qu’il était de trois étages, plus une mezzanine. Et là, on arrive avec un projet de quatre étages plus une mezzanine. Ça s’appelle cinq étages», a-t-il indiqué.

Le syndicat du Carré Saint-Joseph est du même avis. La présidente, Christie Brown, a même déposé une pétition de 37 copropriétaires et d’autres voisins demandant de conserver le zonage tel quel.

Par ailleurs, elle a fait savoir qu’ils seraient ouverts à ce nouveau projet à condition que le promoteur, Développement Lachinerye, fasse des ajustements pour réduire l’espace entre les deux édifices, faisant respirer davantage les côtés du terrain.

Les urbanistes de l’arrondissement ont élaboré un Projet particulier (PPCMOI) ne touchant que ce terrain afin de minimiser les inconvénients pour le voisinage. Le prochain conseil devrait soumettre une résolution qui pourrait faire l’objet d’un référendum si les Lachinois sont contre un nouveau zonage.

Hauteur

La mairesse Maja Vodanovic a toutefois tenu à préciser que, même si le nombre d’étages était respecté, le promoteur serait en droit de les faire aussi haut qu’il le désire puisqu’il n’existe pas de règlement le limitant.

La hauteur du Marinier ne dépassera pas celle du bâtiment voisin de plus d’un demi-étage», a précisé la conseillère en aménagement de l’arrondissement, Fella Maherzi.

Il serait question d’un maximum de 16 mètres de hauteur, comparativement aux 15 mètres de l’immeuble voisin. Mais quelques détails peuvent encore être négociés avec le promoteur.

Déchets

À l’ouest, du côté de la rue Notre-Dame, le voisinage est pour sa part inquiet de l’emplacement choisi pour les ordures, qui seront à quelques mètres des patios.

Sur ce point, le promoteur promet des efforts pour limiter les odeurs et assurer un service de concierge pour un ramassage fréquent.

Aussi, seulement 80 espaces de stationnement sous-terrain et 6 extérieurs sont prévus au projet immobilier de 66 unités. Considérant que plusieurs ménages possèdent plus d’une voiture, les résidents craignent les débordements sur les rues adjacentes, surtout pour la partie commerciale.

Parmi les autres commentaires, l’apparence que prendront les édifices qui remplaceront l’ancien restaurant Topaze ne s’harmoniserait pas avec le reste du Vieux-Lachine aux dires de résidents présents lors de la consultation publique.

Le conseil d’arrondissement a pris en note ces récriminations et délibèrera sur la marche à suivre.