Actualités

Dorval demande le prolongement d’une ligne du REM

Dorval demande le prolongement d’une ligne du REM
Photo: Messager Lachine & Dorval - Olivier Croteau

Les élus municipaux de la Cité de Dorval ont transmis une demande formelle dans les dernières semaines pour ajouter un prolongement aux plans d’origine du projet Réseaux express métropolitain (REM). La connexion escomptée relierait les gares de train VIA Rail, Exo et la station de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau (ADM), qui est en attente de construction.

La demande a été faite auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec Infra (CDPQ) et de l’agglomération de Montréal, quelques jours après la séance du conseil de février. Un mémoire avait déjà été présenté en septembre 2016 aux audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), à cet effet. L’idée était d’offrir aux habitants un accès plus simple au REM.

Les pourparlers avec les dirigeants de la CDPQ n’ont cependant pas mené à l’adoption des changements espérés. Aucune annonce n’a été faite par la suite, à savoir s’il y aurait ou non un prolongement du tracé.

Appui de l’aéroport
Anne-Sophie Hamel, directrice des affaires corporatives et relations média pour Aéroports de Montréal, affirme que l’ADM pourrait bénéficier de l’ajout de cette connexion.

«Le REM est un projet structurant pour la métropole. Nous attendons depuis des années de pouvoir compter sur une liaison rapide et efficace entre la ville et notre aéroport international», explique-t-elle.

Mme Hamel mentionne également que ce sera un ajout aux divers moyens de transport proposés sur le site, tant pour les passagers que pour les 13 000 employés travaillant dans l’aérogare.

Les plans actuels proposés par la CDPQ-Infra proposent un tracé du REM sur l’antenne «Aéroport Montréal-Trudeau» et qui se terminera à la station prochainement construite, 35 mètres sous l’aérogare. Les dirigeants de l’ADM prévoient compléter les travaux d’ici 2023.

REM
Le projet visera 67 km et représentera un investissement de 6,3 milliards de dollars. Ce sera l’un des plus grands réseaux de transport automatisé au monde et du fait même la plus grande infrastructure de transport en public depuis le métro de Montréal.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Jonathan Théorêt

    Exactement l’une des recommandations du GRAME dans notre rapport préparé pour la cité de Dorval et pour présentation au BAPE!