Actualités

Le Grand Montréal réclame plus de fonds pour construire des logements sociaux

Le Grand Montréal réclame plus de fonds pour construire des logements sociaux
Photo: Archives TC Media

Les municipalités du Grand Montréal font front commun pour réclamer plus de fonds de la part de Québec et d’Ottawa pour la construction de logements sociaux alors que les listes d’attente s’allongent.

«Au final, peu importe notre réalité municipale, qu’on soit dans une zone agricole ou en milieu urbain, il n’en demeure pas moins que c’est essentiel de loger nos citoyens», a déclaré jeudi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors d’une conférence de presse tenue au siège social de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). 

À l’instar de la métropole, une quinzaine de municipalités de la région ont entrepris des démarches afin d’adopter un règlement visant l’inclusion d’un plus grand nombre de logements sociaux et abordables dans les projets immobiliers sur leur territoire.

«On veut pouvoir trouver des solutions innovantes pour loger l’ensemble de la population», a ajouté Mme Plante en présence de plusieurs maires de la région métropolitaine, donc ceux de Laval, de Terrebonne et de Longueuil. 

«Nos citoyens attendent»
La somme de quelque 250 M$ annoncée dans le dernier budget de Québec pour le programme AccèsLogis permettra uniquement de réaliser les unités de logement qui ont été annoncées sous le précédent gouvernement, mais n’ont pas encore été construites. Les élus de la CMM réclament donc plus de fonds afin d’accélérer la réalisation de logements sociaux dans la région.

«La réalité, c’est que nos citoyens attendent», a laissé tomber le maire de Terrebonne, Marc-André Plante. 

À Montréal, quelque 23 000 ménages sont inscrits sur une liste d’attente de l’Office municipal d’habitation de Montréal pour obtenir un logement social ou abordable.

«Dans l’ensemble de la région, il y a de l’attente dans nos offices municipaux d’habitation», a noté le maire de Terrebonne, qui demande qu’une plus grande part des sommes prévues au programme AccèsLogis soit investie dans les couronnes nord et sud de l’île de Montréal. 

Afin que Québec puisse investir davantage dans la création de logement sociaux, Valérie Plante demande par ailleurs au gouvernement Legault d’«accomplir rapidement une entente avec le gouvernement du Canada sur le transfert des fonds fédéraux en matière d’habitation» inscrits dans la Stratégie nationale sur le logement.