Actualités

Levée de boucliers contre un projet résidentiel à Dorval

Levée de boucliers contre un projet résidentiel à Dorval
Photo: Messager Lachine & Dorval - Olivier CroteauLe projet immobilier de 14 étages et de 240 unités du Groupe Sélection pourrait être contesté par les résidents de Dorval.

La hauteur et l’emplacement du projet de construction de résidence pour personnes âgées, prévu sur le terrain du magasin Boathouse, près du boulevard Montréal-Toronto, inquiètent des Dorvalois. Plusieurs demandent une révision des plans et souhaitent même la tenue d’un référendum pour bloquer le changement de zonage.

Le Groupe sélection a essuyé une pluie de critiques concernant la construction d’un bâtiment de 240 unités, lors d’une consultation publique, le 8 juillet. Le promoteur veut modifier le zonage commercial actuel pour qu’il devienne résidentiel de haute densité.

Des citoyens ont exprimé leur opposition face aux 14 étages envisagés. Cette hauteur provoquerait un achalandage peu désiré sur les rues avoisinantes, selon Maxime St-Denis, un résident de l’avenue Cloverdale.

«Où vont se stationner les employés et les visiteurs?, s’est-il insurgé. Le projet semble beau, mais il le serait davantage à un endroit approprié.»

Le directeur d’architecture pour le Groupe Sélection, Mathieu Millette, assure que le lieu a été choisi en fonction de sa proximité avec les services de transport en commun et les commerces. L’emplacement en bordure de l’autoroute 20 éviterait aussi d’empiéter sur trop d’espaces résidentiels.

«Notre souhait était de nous éloigner des maisons pour éviter qu’un bâtiment […] donne directement dans des cours, indique-t-il. Cela permet de conserver, autant pour nos résidents que pour les voisins, une certaine intimité.»

Stationnement
Les promoteurs prévoient deux niveaux de stationnements souterrains qui compteront une centaine de places, en plus de 17 espaces réservés aux visiteurs à l’extérieur. Il est aussi envisagé d’offrir le service de voiture de dépannage Communauto afin de limiter le nombre de voitures, et ainsi prévenir le débordement dans les rues avoisinantes.

Le Groupe Sélection estime que la construction créera aussi une barrière contre le son de l’autoroute.

Sécurité
Un sentier piétonnier sera aménagé sur l’avenue Cloverdale pour offrir un accès au rond-point et au centre commercial. D’autres résidents remettent toutefois en question l’aspect sécuritaire du terrain, dont l’accès se fait par le boulevard Montréal-Toronto, tout près du rond-point Dorval.

«Le problème est que vous demandez à des personnes à mobilité réduite de traverser [jusqu’au centre commercial], a partagé un autre résident de l’avenue Cloverdale. Trouvez-leur plutôt un coin sécuritaire. Ne les envoyez pas là ou ils devront soit rester à la maison ou bien risquer leur vie.»

Promesse
Le promoteur a précisé qu’avec un taux de 20% de population âgée de plus de 65 ans à Dorval, un besoin serait existant pour l’instauration de nouveaux espaces pour retraités. Pour sa part, le maire Edgar Rouleau mentionne que la création de foyers faisait partie de ses promesses électorales et qu’il compte tenir parole.

«On le sait, c’est un changement, admet-il. Et l’humain n’aime pas le changement. On va s’asseoir pour évaluer les points de la soirée et voir ce qui en ressortira. Une décision devra ensuite être prise [par rapport au projet].»

Un nombre de 12 signatures par zone est exigé pour obtenir un registre de signatures permettant d’aller en référendum. La Ville déterminera ensuite le nombre de signatures requis pour que la contestation du changement de zonage puisse être acceptée.

Projet en bref

  • 210 unités pour personnes autonomes et 30 unités pour personnes en perte d’autonomie.
  • Les logements varieront entre 1200$ et 2 500$ par mois.
  • Entre 80 à 100 employés de jour, soir et nuit.
  • Aucun ombrage ne sera créé sur les terrains au sud des résidences