Actualités

Réouverture de St.John Bosco

Réouverture de St.John Bosco
Photo: Voix Pop-Annie BourqueLa mascotte Bumble a accueilli les enfants, mardi, lors de la rentrée.

L’école élémentaire St.John Bosco à Ville-Émard, fermée depuis 2012 en raison d’un manque d’inscriptions, accueille la moitié des 700 élèves de la prématernelle à la 6e année de l’établissement Westmount Park, qui doit être rénové au coût de 12,5 M$.

Le 3 septembre au matin, des parents arrivaient avec leurs enfants à la porte de l’établissement de la rue Hamilton. «Cela m’a pris 20 minutes en voiture et cette école semble belle et très propre», confie Anika, une maman de deux enfants d’âge primaire.

À l’intérieur du gymnase de l’école, l’animateur de radio à CJAD, Andrew Carter, animait une émission en direct. À la pause, il a pris une photo avec la mascotte Bumble qui s’est empressée plus tard de serrer la main aux élèves, assis sagement par terre.

À la question à savoir s’ils étaient déjà venus à Ville-Émard, à peine deux d’entre eux ont levé la main.

Le député de LaSalle-Émard-Verdun et ministre de la Justice, David Lametti, a mentionné que la réouverture de l’école St.John Bosco contribuera à l’essor du quartier. «Les gens vont découvrir les commerces et restaurants du coin», expose-t-il.

De son côté, Alain Vaillancourt, le conseiller de Saint-Paul, Ville-Émard et Saint-Henri-Ouest, estime que l’ouverture de l’institution anglophone est une excellente nouvelle. «C’est un secteur paisible, dit-il, qui a accueilli de nombreux Italiens et plusieurs de mes amis.»

L’école St. John Bosco a subi des travaux esthétiques, notamment de la peinture et du dépoussiérage, avant d’accueillir les élèves.

Anika et son enfant, Avery Burgess-Dryden, qui commence la maternelle à l’école élémentaire Westmount Park qui a déménagé temporairement à Ville-Émard.

Conseils

La présidente de la Commission scolaire English Montréal (CSEM), Angela Mancini, a souhaité une belle année aux élèves qui bénéficient dorénavant de deux récréations de 20 minutes. Au passage, elle a dénoncé l’adoption la loi 21 sur la laïcité. Une aberration, selon elle.

Le responsable des communications à la CSEM, Michael Cohen, a demandé aux invités d’honneur de donner un conseil aux étudiants. «Aujourd’hui, je vous demande d’aller vers un ami que vous ne connaissez pas», a mentionné Pela Nickoletopoulous, directrice régionale, secteur ouest de l’organisation.

Quant à l’avocat de l’organisme scolaire, Me Benoit Duhême, il s’est souvenu qu’il était interpellé par la justice, au sens large du terme.

«J’ignorais que j’allais devenir avocat. Peu importe ce que vous devenez un jour, l’important, c’est que vous soyez fiers de vous», a-t-il soutenu.

La fin des rénovations de Westmount Park est prévue en 2021. Les 350 autres élèves iront étudier à l’Académie Marymount, une école située dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

 

Plusieurs invités étaient présents lors de la rentrée à l’école Westmount Park, déménagée temporairement à Ville-Émard.

Historique

L’établissement de Saint-John Bosco a été construit en 1961 au 6255 rue Hamilton, non loin du boulevard Monk. En 2012, l’école a fermé, faute d’inscriptions suffisantes.