Actualités

Une nouvelle école secondaire Sainte-Anne sera bientôt construite à Dorval

Une nouvelle école secondaire Sainte-Anne sera bientôt construite à Dorval
Photo: Gracieuseté - Collège Sainte-AnneLa nouvelle école secondaire Sainte-Anne, à Dorval, prévue pour septembre 2021, accueillera 140 élèves qui seront répartis en petits groupes pour un enseignement plus personnalisé.

Le terrain de l’Académie Sainte-Anne du boulevard Bouchard, à Dorval, accueillera bientôt une nouvelle école secondaire à l’architecture moderne et où seront revisités les principes de l’enseignement classique.

 

Les plans du projet de 15 M$ proposent une construction de quatre étages à aire ouverte dotée de grandes fenêtres, maximisant la lumière naturelle. En plus d’une vue sur le fleuve, les quelque 140 élèves qui y seront admis pourront profiter d’espaces communs dotés de coussins et de tables extérieures pour étudier et échanger.

Le principe de classes flexibles permettra de former de petits groupes de six élèves qui seront accompagnés d’un «enseignant mentor» au sein d’un programme d’éducation personnalisé.

«On veut redéfinir l’expérience d’apprentissage, indique la directrice de l’innovation pédagogique pour le Collège Sainte-Anne, Isabelle Senécal. Tout le monde est différent, il faut donc adapter le parcours selon le rythme et le niveau de chacun.»

Avec une approche axée sur la découverte et les centres d’intérêt, plusieurs activités sportives, artistiques et technologiques seront offertes chaque semaine, tout en continuant de répondre aux exigences ministérielles.

Les journées seront un peu plus longues, avoue Mme Senécal, mais un concept d’enseignement inversé permettra de réaliser tout le travail pratique, tel que les devoirs, directement sur place, ne gardant que les lectures et le visionnement de vidéos pour la maison.

Le chantier pourrait débuter dès la fin de l’hiver, pour se terminer en septembre 2021.

Nouveau système

Au-delà des salles de classe des 6690 m2 du nouvel établissement, l’organisation de Sainte-Anne souhaite réinventer l’éducation en formant des adolescents plus engagés.

«En ce moment, les élèves viennent apprendre des choses qu’ils peuvent retrouver en fouillant dans leur téléphone, signale le président-directeur général, Ugo Cavenaghi. Nous voulons, avec cette école, influencer le système actuel.»

Les jeunes seront donc amenés à prendre part à des projets d’impact social, à adopter une culture active du développement durable et seront encouragés à accroître leur leadership. De plus, l’activité physique sera incorporée à leur calendrier au quotidien.

Des liens seront finalement utilisés pour enseigner les différentes matières afin de créer des situations se rapprochant davantage de la vie courante.

Inspiration danoise

L’idée est venue à la suite d’un voyage à Copenhague, au Danemark, durant lequel Ugo Cavenaghi et l’architecte Pierre Thibault ont visité des établissements scolaires qui offraient un environnement stimulant.

«On rentrait dans l’école et le sourire était partout, révèle M. Thibault. Les gens étaient assis, travaillaient en groupe, avec la lumière naturelle et le bois. C’était comme un espace bienveillant. [À notre tour], on veut créer un espace où les jeunes auront hâte de revenir le lendemain.»

Chaque étage sera différent et la circulation sera bonifiée par de nombreuses portes donnant accès à l’extérieur. L’un des éléments importants à travailler sera l’acoustique. En utilisant des surfaces absorbantes, la répercussion du son sera limitée, favorisant ainsi l’efficacité des travaux d’équipes.