Actualités

Retour aux sources pour l’artiste Zek

Retour aux sources pour l’artiste Zek
Photo: GracieusetéLa murale Deuxième génération a été inaugurée récemment par les membres du conseil municipal du Sud-Ouest.

Graffiteur de renommée internationale, l’artiste Zek est revenu cet automne dans son patelin d’origine, le Sud-Ouest, afin de concevoir la murale Deuxième génération située sur la place du Parvis de Biencourt, à Ville-Émard-Côte-Saint-Paul.

Un endroit inspirant pour le quadragénaire qui a peint son œuvre directement sur le mur d’une résidence pour aînés. De l’autre côté de la rue, il pouvait apercevoir l’Auberge du Sud-Ouest qui accueille les jeunes du quartier.

«J’ai réalisé l’équivalent d’un collage d’images incluant un timbre et une personne âgée souriante aux côtés d’un garçon. Je tenais aussi à évoquer le passé ouvrier du quartier avec le personnage sur la chaise de bois», raconte-t-il.

Zek s’inspire aussi du peintre américain figuratif Norman Rockwell qui a illustré des scènes de la vie quotidienne durant les années 1930 à 1960.

Passion

Discret, l’artiste tient à taire son nom véritable. Il a vécu sa jeunesse dans Côte-Saint-Paul, non loin de Griffintown, qui abritait à l’époque de nombreuses usines désaffectées. Il a peut-être eu la piqûre pour l’art à ce moment-là.

«Les murs sont laids, se rappelle-t-il d’avoir dit à des amis, il faudrait les embellir.»

Dès le début des années 1990, le graffiteur s’est illustré par son talent et son originalité. Rapidement, il déniché des contrats pour des restaurants ou pubs. «À l’époque, dit-il, ce n’était pas commun de peindre dans la rue. Aujourd’hui, la peinture sur façade est devenu le plus gros mouvement artistique de tous les temps.»

Sa renommée dépasse les frontières. Par le passé, il participé à quelques expositions collectives à New York et Puerto Rico. Actuellement, il expose en Europe, sur le continent nord-américain et à Las Vegas.

Différence

L’artiste Zek originaire du Sud-Ouest en pleine action. Photo: Gracieuseté.

Pendant son travail à Ville-Émard, Zek a tissé des liens avec une dame du troisième étage de la résidence Achim. Elle tenait à le saluer et causer avec lui. L’artiste a l’impression que sa murale fait une différence.

«J’ai reçu de beaux compliments, mais le plus beau commentaire est venu d’une résidente qui a confié que mon œuvre permet de revitaliser le quartier», raconte-t-il.

Lors de l’inauguration de la murale, le 25 octobre, la conseillère municipale Anne-Marie Sigouin a témoigné de son appréciation. «Cela met de la vie et de la couleur dans notre quartier. La murale est particulièrement réussie tant au point de vue esthétique que de son intégration à son environnement », a-t-elle commenté.

En 2019, l’arrondissement du Sud-Ouest a contribué pour un montant de 15 000$ pour la réalisation de différents projets de murales. Le service de concertation des arrondissements de Ville de Montréal a défrayé 18 000$ pour la réalisation du projet de Deuxième génération, réalisée par Zek.

45

On compte 45 murales dans le Sud-Ouest. En 2019, 10 nouvelles murales ont été inaugurées.