Actualités
17:30 23 juillet 2020 | mise à jour le: 23 juillet 2020 à 17:33 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: moins de 1% des Canadiens infectés d’après une étude

Coronavirus: moins de 1% des Canadiens infectés d’après une étude
Photo: Carl Court/Getty Images

Selon l’analyse de 10 000 échantillons de sang dans tout le pays, moins de 1% de Canadiens ont été infectés par le coronavirus.

«Entre le 9 mai et le 8 juin 2020, moins de 1% de ces échantillons comportaient des anticorps contre le nouveau coronavirus», indique l’étude.

Cette étude, dirigée par le Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19 et la Société canadienne du sang, cherche à détecter la trace d’anticorps du coronavirus dans le sang.

«Comme la présence d’anticorps indique qu’il y a eu infection au SRAS-CoV-2, les études populationnelles de ce genre permettent d’établir le nombre de personnes ayant vraisemblablement été exposées au virus.» -Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19

Ces résultats sont préliminaires et concernent neuf provinces canadiennes. Au total, près de 37 800 échantillons de sang prélevés sur des donneurs de sang en mai et juin 2020 seront étudiés. L’étude sera alors mise à jour quand toutes les analyses seront faites.

«Il est crucial de brosser rapidement le portrait du degré d’immunité dans la population pour orienter les mesures de santé publique», souligne le Dr Marc Germain, vice-président aux affaires médicales et à l’innovation à Héma-Québec.

Alors que le déconfinement est amorcé partout dans le pays, l’équipe constate une augmentation des cas infectés, rappelant que la population est «majoritairement vulnérable à l’infection».

L’utilité des masques

«Il faut accélérer le dépistage et la recherche des contacts partout au pays pour briser rapidement les chaînes de transmission et éviter que la propagation s’emballe», souligne Catherine Hankins, coprésidente du Groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19.

Avec les résultats préliminaires de cette étude, les directives de la santé publique sont «bien fondées» selon le professeur David Naylor, coprésident du Groupe.

«Porter un masque dans les lieux publics intérieurs, se laver souvent les mains et respecter l’éloignement physique avec les gens qui ne font pas partie de notre “cercle social”» vont permettre de contrôler les transmissions du virus, souligne M. Naylor.

Des résultats spécifiques au Québec

Héma-Québec, partenaire de cette étude, dévoilera d’ici les deux prochaines semaines, des résultats spécifiques à la province, a-t-on confirmé à Métro.

«Ces résultats sont essentiels pour dresser le portrait de la situation au pays, vu le nombre de cas qu’on enregistre dans cette province», peut-on lire dans le communiqué de presse.

Le Québec déplore 5662 décès et plus de 58 000 cas infectés depuis le début de la pandémie. Pour le Canada, on dénombre 8870 morts et 112 240 personnes contaminées.

Articles similaires