Actualités

COVID-19: Santé Canada approuve un autre test rapide de dépistage

Une femme dans un laboratoire médical
Santé Canada a approuvé un autre test rapide. Photo: Kena Betancur/Getty Images

Dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, Santé Canada a approuvé mercredi un autre test rapide: les bandelettes réactives thermostables de Precision Biomonitoring. Celles-ci donneraient un résultat pour la COVID-19 en 60 minutes, pour 9 échantillons. 

Prêtes à l’emploi et fabriquées au Canada, ces bandelettes réactives détectent l’ARN de la COVID-19.  Et ce, dans un délai d’une heure, assure une équipe de scientifiques de l’Institut de la biodiversité de l’Ontario de l’Université de Guelph

L’équipe indique qu’on peut transporter les bandelettes réactives portatives sans réfrigération.

Celles-ci sont donc idéales, selon eux, pour des tests sur place ou lorsqu’on en a besoin immédiatement dans des lieux de travail ou en régions rurales et éloignées. 

Rappelons que de nombreux Canadiens ont déjà déploré  les difficultés et les longs délais d’attente pour obtenir un résultat à leurs tests de dépistage de la COVID-19.

Vers un déploiement à l’échelle du pays?

Selon ces scientifiques, ces bandelettes («TRIPLELOCKMC») aideront le gouvernement «à se concentrer sur la réouverture sécuritaire de l’économie.» Et ce, alors que la deuxième vague du virus a frappé le pays et de nombreux autres.

Eric Hoskins, ex-ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, s’est d’ailleurs réjouit de la nouvelle. Selon lui, ce test sera indispensable dans les lieux de travail et dans les écoles du pays. 

Notons que M. Hoskins est membre du conseil d’administration de Precision Biomonitoring. 

C’est en juin dernier que l’équipe avait reçu le financement de Fabrication de prochaine génération Canada (NGen) pour ces tests.   

D’autres tests rapides approuvés

Ces bandelettes ne sont pas les premières solutions de tests rapides adoptées par Santé Canada.

Le test ID Now, fabriqué par les laboratoires Abbott, avait obtenu l’aval d’Ottawa il y a quelques semaines. Il permettrait d’effectuer des tests sur place, en moins de 13 minutes.

Bon nombre de demandes d’instruments de dépistage sont encore en cours d’évaluation, comme on peut le lire sur le site du gouvernement.

Articles récents du même sujet