Actualités
19:52 5 juillet 2021 | mise à jour le: 5 juillet 2021 à 20:54 Temps de lecture: 4 minutes

Les partisans se préparent à une soirée porteuse d’espoir

Les partisans se préparent à une soirée porteuse d’espoir
Photo: Josie Desmarais/MétroDes partisans du Canadien célèbrent le premier but.

À quelques minutes d’un match qui pourrait être décisif dans cette finale de la Coupe Stanley, les partisans bleu-blanc-rouge se sont rassemblés aux abords du Centre Bell et dans le Quartier des spectacles.

À Montréal, les partisans vont vivre ce match crucial différemment, deux lieux, deux ambiances.

Atmosphère électrique du côté du Centre Bell et plus familiale du côté du Quartier des spectacles.

Ils sont plusieurs centaines à s’être rassemblés sur l’avenue des Canadiens-de-Montréal. Et il en arrive encore. Les cris et les chants sont déjà entonnés.

Ici, tout le monde y croit. C’est le sentiment d’espoir qui prédomine chez les partisans.

La présence policière est accrue. Et un service de sécurité empêche les gens de s’approcher des vitres du Madison’s. Du côté de la brasserie La Cage, une barrière sécurise les abords.

Quartier des spectacles et écrans géants

Mélanie et Théo (Photo: Pascal Gaxet/Métro)

Déjà installés sur le goudron, Mélanie et son fils Théo attendent avec impatience le début de rencontre.

«On est ici pour vivre la soirée avec plus d’ambiance qu’à la maison. Le Centre Bell n’est pas pour nous, c’est une question de sécurité», précise la mère.

Théo y croit dur comme fer: «rien n’est perdu», dit-il.

«Revenir de 3-0 et gagner la coupe permettrait de faire mentir les statistiques et marquer l’histoire», ajoute Mélanie.

Si toutefois la soirée se passait mal, le duo mère-fils restera fier du parcours de l’équipe.

Après avoir vécu plusieurs matchs aux abords du Centre Bell, Raymond et Magali, originaires de Laval, changent de plan. Ils se sont installés dès 17h30 pour profiter des meilleures places assises.

«C’était beaucoup trop intense lors de la finale de conférence, c’était même dangereux. Ici, on peut être assis et il y a moins de promiscuité.»

Raymond espère voir mieux jouer le CH surtout l’attaque. «Les avantages numériques ont été mal utilisés et même si Carey Price fût moyen, il a notre confiance.»

De son côté, Magali pense que le premier but va être déterminant. «Cela va montrer si le CH en veut ou pas. Gagner quatre matchs de suite, c’est possible», explique Magali.

Nathalie, son fils Tyler et son ami Tyler, lui aussi, sont venus tôt au quartier des spectacles pour «partager leur fierté avec leurs concitoyens». Tous trois sont vêtus du maillot de Carey Price. «Et puis c’est mieux que de rester sur le canapé avec cette belle météo», dit la mère. Pas d’inquiétude pour la triplette, «même avec ce 3-0, ils vont le faire en sept matchs». Ils pensent d’ailleurs que si le fantôme de Maurice Richard se réveille, alors la victoire est acquise.

Mélanie et les deux Tyler (Photo: Pascal Gaxet/Métro)

Sécurité renforcée

Alors que les Canadiens de Montréal font face à l’élimination, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) se prépare à intervenir en cas de débordements. Des agents de la Sûreté du Québec (SQ) seront sur place en renfort, notamment «pour assurer la sécurité du public et maintenir la paix sociale sur le terrain».

«Il s’agit d’une pratique courante dans le cas d’événements d’envergure», rappelle le SPVM dans un courriel à Métro.

La mairesse de Montréal Valérie Plante espère que les partisans sauront faire preuve de civisme. Elle a confirmé que le SPVM sera prêt à intervenir «en cas de besoin».

«On veut que ce soit festif, on veut envoyer [aux Canadiens] une bonne dose d’énergie, on ne veut pas fracasser des vitrines et rendre cela encore plus difficile pour nos commerçants», indique-t-elle.

Articles similaires