Actualités

COVID-19: «la pandémie, loin d’être terminée», selon l’OMS

Photo: Sean Gallup/Getty Images

Prenant en considération la tendance à la hausse des nouveaux cas et de décès de COVID-19 dans le monde et la situation face aux variants, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, soutient que «la pandémie est bien loin d’être terminée». 

«Le comité d’urgence de l’OMS, réuni hier, était préoccupé par la pandémie. Elle est présentée comme étant sur la fin alors qu’elle est bien loin d’être terminée.»

Tedros Adhanom Ghebreyesus

Le directeur général de l’OMS a tenu une conférence de presse sur la situation de la pandémie mondiale de COVID-19, jeudi, au siège de l’OMS à Genève en Suisse.

Le comité d’urgence mentionne qu’il est tout à fait possible qu’il y ait une émergence mondiale de variants plus virulents et qui seraient très difficiles à endiguer.

Le président du comité, le Français Didier Houssin, explique que la situation n’est pas bonne. «18 mois après la déclaration d’une urgence de santé publique à portée internationale, nous continuons à courir après le virus et le virus continue à courir après nous.»

Le comité d’urgence préconise l’équité dans l’accès au vaccins en encourageant le partage de doses entres états, la libération des droits de propriété intellectuelle et la production locale entre autres. Didier Houssin explique que des initiatives invitant l’administration de doses supplémentaires dites 3e dose ou «booster dose» accentuerait l’inéquité.

Tendance à la hausse partout, sauf en Amérique

Le continent américain enregistre une baisse de 3% des nouveaux cas par rapport à la semaine passée alors que toutes les autres régions du monde sont sur une tendance positive. Cependant, l’Amérique enregistre toujours le nombre de décès le plus élevé dans le monde, cela représente 42% des décès totaux.

«Cette semaine, toutes les régions à l’exception de l’Amérique ont enregistré une augmentation des nouveaux cas. La région de la Méditerranée orientale a enregistré la plus forte augmentation (25%) suivie de l’Europe avec une augmentation de 20% par rapport à la semaine précédente. L’Afrique a enregistré le plus faible pourcentage d’augmentation avec 5%.»  

Bilan hebdomadaire COVID-19 de l’OMS

Sur le continent américain, cela peut s’expliquer par la situation difficile que vit l’Amérique du sud et centrale. Par exemple, le Brésil a enregistré une baisse des nouveaux cas de 9% dans les 7 derniers jours mais cela représente toujours plus de 330 000 nouveaux cas.

Alors que les États-Unis et le Canada affichent des taux de mortalité et de nouveaux cas parmi les plus bas sur la planète dans les 7 derniers jours.

Au Québec, la situation des nouveaux cas est en stabilité. Mais le gouvernement anticipe une éventuelle dégradation de la situation à l’automne si les taux de vaccination n’augmentent pas et y répondra à l’aide d’un passeport vaccinal. En Ontario, le premier ministre Doug Ford refuse d’instaurer une telle certification. Le comité d’urgence de l’OMS s’est déjà positionné contre de telles mesures et n’y est pas favorable.

«On veut éviter un confinement généralisé et cela passe par une vaccination par les deux doses. Plus on est vacciné collectivement, plus on est protégé», justifiait le ministre de la santé du Québec, Christian Dubé, lors de l’annonce de cet outil.

Articles récents du même sujet